Fillon prend acte de la victoire de Copé et parle de fracture

lundi 19 novembre 2012 23h50
 

PARIS (Reuters) - François Fillon a "pris acte" lundi soir de la victoire de Jean-François Copé à la présidence de l'UMP, malgré une procédure qui "ne recueille pas son approbation" et souffre selon lui de "nombreuses irrégularités".

"J'ai pris acte de ce résultat. La vérité m'oblige à dire que j'aurais préféré m'en satisfaire. Tel n'est pas le cas", a déclaré l'ancien Premier ministre, battu de 98 voix, lors d'une brève déclaration à son QG parisien.

François Fillon s'est dit "frappé" par la "fracture qui traverse" l'UMP, "une fracture politique et morale".

Il a marqué sa volonté de "réduire" et "dépasser" cette fracture et a annoncé qu'il ferait "connaître dans les jours qui viennent la forme que prendra pour l'avenir on engagement politique".

Sophie Louet

 
<p>Journalistes devant le si&egrave;ge de l'UMP, &agrave; Paris. Fran&ccedil;ois Fillon a "pris acte" lundi soir de la victoire de Jean-Fran&ccedil;ois Cop&eacute; &agrave; la pr&eacute;sidence de l'UMP, malgr&eacute; une proc&eacute;dure qui "ne recueille pas son approbation" et souffre selon lui de "nombreuses irr&eacute;gularit&eacute;s". /Photo prise le 19 novembre 2012/REUTERS/Charles Platiau</p>