Copé, nouveau président de l'UMP, invite Fillon à le rejoindre

lundi 19 novembre 2012 23h00
 

PARIS (Reuters) - Jean-François Copé a invité lundi soir François Fillon, son adversaire malheureux à la présidence de l'UMP, à le "rejoindre" à la tête d'une droite "rassemblée" et a assuré n'avoir pour seul adversaire que la gauche.

Le secrétaire général de l'UMP a été élu avec 98 voix d'écart sur l'ancien Premier ministre, selon des résultats officiels.

"C'est un moment très important de l'histoire de notre famille politique", a-t-il déclaré lors d'un bref point de presse au siège de l'UMP.

Le député-maire de Meaux a dit avoir une pensée pour Nicolas Sarkozy, auquel il a redit sa fidélité, et Jacques Chirac.

Il a précisé avoir téléphoné à François Fillon et l'a invité à le "rejoindre". Il a dit n'éprouver ni "amertume" ni "rancoeur". "Nos adversaires sont la gauche", a-t-il affirmé.

"Je serai attentif à ouvrir très grands mes bras", a-t-il ajouté par la suite devant des journalistes.

Sophie Louet

 
<p>Jean-Fran&ccedil;ois Cop&eacute; a &eacute;t&eacute; &eacute;lu pr&eacute;sident de l'UMP avec 98 voix d'&eacute;cart sur son adversaire Fran&ccedil;ois Fillon, a annonc&eacute; lundi soir le pr&eacute;sident de la commission &eacute;lectorale du parti, Patrice G&eacute;lard. /Photo prise le 19 novembre 2012/REUTERS/Gonzalo Fuentes</p>