Les forces syriennes bombardent le sud de Damas

lundi 19 novembre 2012 17h17
 

par Khaled Yacoub Oweis

AMMAN (Reuters) - L'opposition syrienne a accusé lundi les forces gouvernementales de bombarder à l'aveugle le sud de Damas pour empêcher les insurgés de progresser de ces faubourgs populaires vers le centre de la capitale.

Selon ces militants, ces pilonnages sont les plus sévères, en quarante jours de tirs d'artillerie et de raids aériens, qu'aient connus ces quartiers majoritairement sunnites où opèrent les rebelles.

"Les avions de chasse ont apparemment touché hier des cibles rebelles spécifiques. Aujourd'hui, les lance-roquettes multiples provoquent d'énormes destructions aléatoires", a déclaré Rami al Sayyed, du Centre syrien des médias, une organisation de militants d'opposition.

D'après les opposants, roquettes et obus ont plu lundi sur les faubourgs de Hadjar al Assouad, Tadamoun et Kadam, des quartiers que la population a en grande partie fuis depuis que l'Armée syrienne libre s'en est emparée. Aucun bilan des victimes éventuelles n'a été communiqué.

Pour Rami al Sayyed, ces barrages d'artillerie visent à empêcher les insurgés de reconstituer leurs forces en périphérie sud de Damas et à protéger une base militaire située en bordure de Hadjar al Assouad.

Des rebelles disent que l'armée syrienne a en outre commencé à retirer des troupes de certaines provinces afin de protéger la capitale. Selon ces sources, une colonne blindée et 3.000 hommes ont été retirés la semaine dernière de la province de Deraa, dans le Sud.

COUPER L'APPROVISIONNEMENT

Dans l'Est, un chef tribal opposé à Assad, Cheikh Nawaf al Bachir, a déclaré qu'une petite unité de la Garde républicaine, corps d'élite loyaliste, avait quitté la province de Daïr az Zour pour regagner Damas.   Suite...

 
<p>BOMBARDEMENT DE DAMAS, EN SYRIE</p>