Gaza toujours bombardée, les efforts diplomatiques continuent

lundi 19 novembre 2012 07h40
 

par Nidal al-Mughrabi et Ori Lewis

GAZA/JERUSALEM (Reuters) - Les hostilités entre activistes islamistes et Israël sont entrées lundi dans leur sixième journée alors que les efforts diplomatiques devraient s'intensifier pour tenter d'imposer le silence aux frappes aériennes israéliennes sur la bande de Gaza et aux roquettes lancées sur Israël à partir de l'enclave palestinienne.

Lundi, trois personnes dont deux enfants du quartier de Zeitoun de la ville de Gaza sont morts dans la dernière frappe des avions de Tsahal, effectuée avant l'aube. Dimanche, 11 civils palestiniens dont quatre enfants ont été tués dans un seul incident qui visait apparemment un activiste palestinien.

Le bilan de lundi vient des services médicaux de Gaza, l'armée israélienne était en train de vérifier les chiffres.

Depuis mercredi, jour où Israël a tué le chef militaire du Hamas, les raids israéliens ont fait côté palestinien 78 morts, dont 23 enfants et plusieurs femmes, ainsi que des centaines de blessés, selon un bilan fourni par les autorités palestiniennes.

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon est attendu au Caire pour se joindre aux efforts de paix. Il sera mardi en Israël. L'Egypte est en pointe depuis le début pour tenter de négocier une trêve. Ses représentants ont rencontré dimanche les deux parties en conflit.

Selon la presse israélienne, une délégation israélienne s'est rendue au Caire pour des discussions. Un porte-parole du gouvernement s'est refusé à tout commentaire.

Le président égyptien Mohamed Morsi a rencontré Khaled Méchaal, le chef politique du Hamas, le mouvement islamiste qui dirige la bande de Gaza, ainsi que Ramadan Challah du Djihad islamique. Mais le communiqué publié ne dit pas si les négociations ont été concluantes.

Dans un message sur Facebook, Izzat Richek, un proche conseiller de Khaled Méchaal, écrit que le Hamas acceptera un cessez-le-feu seulement si Israël "cesse son agression, met fin à sa politique d'assassinats ciblés et lève le blocus de Gaza."   Suite...

 
<p>Palestinien dans un stade en ruines &agrave; Gaza. Les hostilit&eacute;s entre activistes islamistes et Isra&euml;l sont entr&eacute;es lundi dans leur sixi&egrave;me journ&eacute;e alors que les efforts diplomatiques devraient s'intensifier pour tenter d'imposer le silence aux frappes a&eacute;riennes isra&eacute;liennes sur la bande de Gaza et aux roquettes lanc&eacute;es sur Isra&euml;l &agrave; partir de l'enclave palestinienne. /Photo prise le 19 novembre 2012/REUTERS/Ahmed Zakot</p>