Les militants de l'UMP élisent leur président

dimanche 18 novembre 2012 13h36
 

PARIS (Reuters) - Les militants UMP votent ce dimanche pour élire le président du premier parti d'opposition français que se disputent l'ancien Premier ministre François Fillon et le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé.

Les adhérents à jour de cotisation (264.137 au 30 juin) sont invités à désigner "un ticket" (président, vice-président, secrétaire général) pour un mandat de trois ans.

Ils se prononcent en parallèle sur différentes "motions" qui, si elles obtiennent au moins 10% des suffrages, deviendront des "mouvements", autre nouveauté à droite.

Les bureaux de vote, environ 600 répartis dans les 577 circonscriptions, ont ouvert à 09h00 et fermeront à 18h00.

François Fillon doit voter à 16H00 dans une école du VIIe arrondissement de Paris, dans la circonscription dont il est député.

Jean-François Copé a quant à lui été le premier candidat à glisser son bulletin dans l'urne, vers 11H40 à Meaux, ville dont il est maire.

"Si je suis élu président de l'UMP, pendant les 3 ans qui viennent, les gens ont compris qu'on va dire les choses sans langue de bois, qu'on sera présent sur tous les terrains, en campagne municipale, mais aussi présents sur tous les grands débats, quitte, le cas échéant, si la situation est très grave, à manifester", a-t-il dit sur BFM-TV après avoir voté, refusant toutefois d'indiquer quelle motion a reçu son soutien.

Les résultats devraient être proclamés tard dans la nuit par la Commission d'organisation et de contrôle des opérations électorales (Cocoe), qui s'est engagée à garantir la transparence d'un vote sur lequel pèsent des soupçons d'irrégularité dans les deux camps.

L'issue du scrutin, exercice démocratique sans précédent pour l'UMP, reste incertaine même si les enquêtes auprès des sympathisants de l'UMP prédisent systématiquement la victoire de François Fillon.   Suite...

 
<p>Les militants UMP votent ce dimanche pour &eacute;lire le pr&eacute;sident du premier parti d'opposition fran&ccedil;ais que se disputent l'ancien Premier ministre Fran&ccedil;ois Fillon et le secr&eacute;taire g&eacute;n&eacute;ral de l'UMP, Jean-Fran&ccedil;ois Cop&eacute;. /Photo prise le 18 novembre 2012/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>