The Economist, "Charlie Hebdo de la City" pour Arnaud Montebourg

vendredi 16 novembre 2012 10h17
 

PARIS (Reuters) - Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a répondu vendredi par l'ironie à la Une de The Economist sur "la bombe à retardement" française en comparant l'hebdomadaire libéral britannique à un "Charlie Hebdo de la City".

Dans son édition du 17 novembre, The Economist publie un dossier spécial de 14 pages sur la France sous le titre "La bombe à retardement au sein de l'Europe" avec pour illustration sept baguettes de pain ceintes d'un ruban bleu-blanc-rouge, telles des bâtons de dynamite, et reliées à une mèche allumée.

"Ce sont des caricatures dignes de Charlie Hebdo", a réagi Arnaud Montebourg sur Europe 1.

"Franchement, The Economist ne s'est jamais distingué par son sens de la modération. C'est le Charlie Hebdo de La City", a-t-il ajouté sans plus de commentaires.

Dans l'édition de vendredi du Financial Times, le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, souligne sans citer The Economist que "la France n'est pas l'homme malade de l'Europe".

"La France reste la cinquième puissance économique mondiale en pleine possession de ses ressources mais qui doit retrouver sa compétitivité", ajoute-t-il.

Il déplore une entreprise de "French bashing" (littéralement, de "dénigrement de la France") qu'il juge "absurde et infondée".

La France "n'applique pas les mêmes réformes que l'Espagne ou l'Italie car nous ne sommes pas dans la même situation, nous n'avons pas les mêmes faiblesses. Nous allons donc réformer le pays 'à la française' (en français dans le texte) avec les mesures les plus ambitieuses qu'aucun gouvernement (français) ait encore appliqué", plaide le ministre de l'Economie.

"QUELQUE CHOSE DE JUSTE"   Suite...

 
<p>Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a r&eacute;pondu vendredi par l'ironie &agrave; la Une de The Economist sur "la bombe &agrave; retardement" fran&ccedil;aise en comparant l'hebdomadaire lib&eacute;ral britannique &agrave; un "Charlie Hebdo de la City". /Photo prise le 15 novembre 2012/REUTESR/Pascal Rossignol</p>