Manuel Valls demande à Alain Orsoni de "parler"

vendredi 16 novembre 2012 09h24
 

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a pressé vendredi l'ancien dirigeant nationaliste corse Alain Orsoni de "parler" à la suite de l'assassinat de quatre de ses proches depuis deux ans sur l'île.

Actuellement président du club de football de Ligue 1 Athletic Club Ajaccio (ACA), Alain Orsoni a répondu sur RTL être "totalement étranger à tout ce qui passe en Corse" et ne rien savoir des assassins présumés.

Le président de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Corse-du-Sud, Jacques Nacer, a été assassiné mercredi à Ajaccio. Il s'agit du 17e assassinat en Corse depuis le début de l'année.

Jacques Nacer est le quatrième proche d'Alain Orsoni, figure du nationalisme local, abattu depuis deux ans. Le 16 octobre, Antoine Sollacaro, ancien militant nationaliste et conseil de l'ACA, a été abattu par balles à Ajaccio.

Alain Orsoni est sorti jeudi du silence qu'il observait depuis lors pour dénoncer dans les médias une "effrayante" campagne qui selon lui le désigne comme "la prochaine cible".

"Je constate avec horreur, avec panique, que les journalistes, avec une unanimité incroyable (...) ont résolu le problème des drames en Corse aujourd'hui : 'Tout est très simple, on tue les proches d'Alain Orsoni'", a-t-il répété vendredi sur RTL.

Manuel Valls a déclaré sur la même antenne qu'Alain Orsoni bénéficierait d'une protection policière s'il le demandait, "mais qu'il parle lui aussi s'il sait des choses".

"Il sait sans doute des choses, alors qu'il parle", a dit le ministre de l'Intérieur, au lendemain d'une visite en Corse avec la ministre de la Justice Christiane Taubira.

"ON ME CONDAMNE À MORT"   Suite...

 
<p>Manuel Valls dans les rues d'Ajaccio jeudi. Le ministre de l'Int&eacute;rieur a press&eacute; vendredi l'ancien dirigeant nationaliste corse Alain Orsoni de "parler" &agrave; la suite de l'assassinat de quatre de ses proches depuis deux ans sur l'&icirc;le. /Photo prise le 15 novembre 2012/REUTERS</p>