Dissolution de la Chambre au Japon et élections dans un mois

vendredi 16 novembre 2012 12h24
 

par Linda Sieg et Tetsushi Kajimoto

TOKYO (Reuters) - Le Japon a dissous vendredi la chambre basse du Parlement en vue des élections législatives du 16 décembre qui devraient voir le retour au pouvoir du Parti libéral-démocrate (PLD, droite).

Le président de la Chambre des représentants a annoncé officiellement la dissolution, approuvée auparavant par le gouvernement du Premier ministre Yoshihiko Noda, sixième chef du gouvernement japonais en six ans.

Peu d'observateurs s'attendent à ce que le scrutin, trois ans après l'arrivée historique au pouvoir du Parti démocrate du Japon (PDJ, gauche), résolve les difficultés économiques de l'archipel confronté à un vieillissement de sa population et à la montée en puissance de la Chine.

Les experts s'interrogent sur la politique que mènera le probable futur Premier ministre, le chef du PLD Shinzo Abe, face à la Chine.

Shinzo Abe a assuré jeudi qu'il n'avait pas l'intention de reculer dans le cadre du différend territorial entre Tokyo et Pékin. Il a confirmé son intention d'augmenter le budget des garde-côtes, afin d'éviter que Pékin ne prenne le contrôle effectif d'un petit archipel que les deux pays revendiquent et que le Japon appelle Senkaku et la Chine Daioyu.

"L'enjeu de cette bataille (électorale), c'est le redressement du Japon. Nous allons retrouver une économie forte", a déclaré Shinzo Abe.

"Nous allons redresser la politique étrangère. Nous allons affirmer fortement devant les électeurs notre volonté de rétablir l'alliance américano-japonaise, sérieusement mise à mal par le gouvernement du Parti démocrate", a-t-il ajouté.

Le Premier ministre sortant a mis en garde de son côté contre les dangers d'une diplomatie musclée. "Un nationalisme bien trempé est nécessaire, mais si l'on va vers les extrêmes, cela devient du chauvinisme", a dit Yoshihiko Noda.   Suite...

 
<p>Le Premier ministre japonais Yoshihiko Noda au Parlement &agrave; Tokyo. Le Japon a dissous vendredi la chambre basse du Parlement en vue des &eacute;lections l&eacute;gislatives du 16 d&eacute;cembre qui devraient voir le retour au pouvoir du Parti lib&eacute;ral-d&eacute;mocrate (PLD, droite). /Photo prise le 16 d&eacute;cembre 2012/REUTERS/Kim Kyung-Hoon</p>