Aucune ambiguïté entre Paris et Berlin, assure Jean-Marc Ayrault

jeudi 15 novembre 2012 15h22
 

par Elizabeth Pineau

BERLIN (Reuters) - Jean-Marc Ayrault a assuré jeudi qu'il n'y avait "aucune ambiguïté" entre Paris et Berlin sur la gestion de la crise par la France, assurant que son pays retrouvait "confiance" grâce aux réformes engagées par le gouvernement qu'il dirige.

En visite officielle en Allemagne, le Premier ministre français a répondu à ceux, notamment les "Sages" qui conseillent le gouvernement allemand, qui jugent que la France ne va pas assez loin dans les réformes, notamment en matière de déficits publics et de réforme du marché du travail.

"Il n'y a pas d'ambiguïté. Il y a eu quelques articles récemment dans la presse allemande qui ne correspondent pas à la réalité", a-t-il dit lors d'un point de presse devant l'ambassade de France, à deux pas de la porte de Brandebourg.

"Ce qui est très important, c'est de créer la relation personnelle. Il peut y avoir des approches politiques différentes, des solutions différentes, mais c'est très important de se comprendre et de s'apprécier", a ajouté le dirigeant socialiste, peu avant une rencontre avec la chancelière conservatrice, Angela Merkel.

Dans un discours prononcé lors d'un congrès organisé par le quotidien Süddeutsche Zeitung, Jean-Marc Ayrault a évoqué un "intérêt croisé naturel" entre "deux Etats qui ont décidé de lier leurs destins et qui constituent le moteur de l'Europe".

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a abondé dans le même sens à l'issue de sa rencontre avec le Premier ministre français.

"L'Europe ne marche que si la France et l'Allemagne sont ensemble", a-t-il dit. "Nous avons toujours respecté les décisions souveraines dans les élections en Allemagne et en France mais les élus ont la responsabilité de coopérer."

A une semaine du Conseil européen de Bruxelles consacré au budget de l'UE de 2014 à 2020, Jean-Marc Ayrault a invité à "tourner la page" de la crise, se félicitant du "consensus sur le fait qu'il ne saurait y avoir une Europe sans solidarité".   Suite...

 
<p>Jean-Marc Ayrault a assur&eacute; jeudi qu'il n'y avait "aucune ambigu&iuml;t&eacute;" entre Paris et Berlin sur la gestion de la crise par la France, assurant que son pays retrouvait "confiance" gr&acirc;ce aux r&eacute;formes engag&eacute;es par le gouvernement qu'il dirige. /Photo prise le 15 novembre 2012/REUTERS/Thomas Peter</p>