La CGT revendique 100.000 manifestants

mercredi 14 novembre 2012 19h44
 

PARIS (Reuters) - Des dizaines de milliers de salariés français sont descendus mercredi dans la rue pour dire non aux politiques d'austérité et appeler les chefs d'Etat européens à oeuvrer pour l'emploi, dans le cadre d'une journée d'action syndicale européenne.

Au total sur toute la France, 100.000 personnes ont défilé à travers plus de 130 manifestations ou rassemblements, selon la CGT, mais les cortèges étaient souvent clairsemés.

A Paris, le syndicat a dénombré 15.000 manifestants et la police 5.200.

Des grèves, manifestations ou actions plus symboliques ont eu lieu simultanément en Espagne, au Portugal, en Grèce, en Italie, et dans une quinzaine d'autres pays, à l'appel de la Confédération européenne des syndicats (CES).

En France, il s'agissait de la première mobilisation commune CGT-CFDT, avec le renfort de l'Unsa, de Solidaires et de la FSU, depuis l'arrivée de la gauche au pouvoir.

Plusieurs milliers de personnes ont défilé en début d'après-midi à Paris des abords de Montparnasse vers le siège du Medef, le syndicat patronal, dans le VIIe arrondissement, avec pour slogan "Non à l'austérité, oui à l'Europe sociale".

"Que dans tous les pays européens, les syndicats se soient mis d'accord pour un même jour, dans un même mouvement, dénoncer les politiques d'austérité en Europe, c'est un acte fort qui doit être entendu par tous les chefs d'Etat européens", a déclaré Bernard Thibault, au départ de la manifestation.

Présent également, François Chérèque, secrétaire général de la CFDT, a plaidé pour une relance européenne.

"Pensons européen, essayons de sortir des solutions nationales, qui deviennent dans certains pays malheureusement nationalistes, faisons en sorte que cette relance soit européenne", a-t-il dit.   Suite...

 
<p>Des dizaines de milliers de salari&eacute;s fran&ccedil;ais sont descendus mercredi dans la rue pour dire non aux politiques d'aust&eacute;rit&eacute; et appeler les chefs d'Etat europ&eacute;ens &agrave; oeuvrer pour l'emploi, dans le cadre d'une journ&eacute;e d'action syndicale europ&eacute;enne. Au total sur toute la France, 100.000 personnes ont d&eacute;fil&eacute;, selon la CGT. /Photo prise le 14 novembre 2012/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>