Arnaud Montebourg veut des stations-service pour sauver Petroplus

mardi 13 novembre 2012 16h48
 

PARIS (Reuters) - Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg veut élargir les activités de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime) pour sauver l'outil et envisage même d'y adosser un réseau de stations-service.

La Libyan Investment Authority, le Fonds souverain libyen, a manifesté son intérêt pour une reprise du site et Arnaud Montebourg a précisé dimanche que le Fonds stratégique d'investissement pourrait s'associer au projet.

En visite en Libye lundi en compagnie de son homologue des Affaires étrangères Laurent Fabius, le ministre du Redressement productif a défendu devant le Congrès général libyen une coopération élargie au-delà du raffinage.

"Nous pouvons raffiner ensemble, mais aussi pourquoi pas extraire ensemble, distribuer ensemble, toutes les options sont sur la table", a-t-il déclaré selon Le Monde.

Jugeant que "le site n'est pas viable actuellement du fait de sa petite taille et du manque d'investissements", Arnaud Montebourg envisage une modernisation, un agrandissement et un élargissement du périmètre d'activité.

Selon le quotidien, serait notamment envisagée la création en France d'un réseau de stations-service à l'enseigne Tamoil, un groupe détenu par le Fonds libyen et déjà bien implanté en Europe.

Le tribunal de commerce de Rouen doit se prononcer ce mardi sur l'avenir de ce site, placé en redressement judiciaire depuis le 24 janvier. Il avait déjà reporté à plusieurs reprises sa décision afin de permettre à de nouveaux candidats à la reprise de se manifester.

Compte tenu des nouveaux éléments présentés, le tribunal de Rouen a repoussé au 5 février la date limite de dépôt des offres, ont indiqué les administrateurs judiciaires dans un communiqué.

Une nouvelle audience aura lieu le 4 décembre afin de déterminer si le contrat de six mois conclu avec Shell pour la remise en activité du site, qui s'achève le 15 décembre, pourra être prolongé au-delà de cette date.

Myriam Rivet édité par Yves Clarisse

 
<p>Arnaud Montebourg veut &eacute;largir les activit&eacute;s de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne pour sauver l'outil et envisage m&ecirc;me d'y adosser un r&eacute;seau de stations-service. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer</p>