Hausse de 50% des fonds pour le développement urbain

mardi 13 novembre 2012 15h00
 

PARIS (Reuters) - Les députés français ont augmenté mardi de 50% la dotation de développement urbain (DDU) dont profitent les communes les plus pauvres, une réponse à la grève de la faim entamée par le maire écologiste de Sevran (Seine-Saint-Denis), Stéphane Gatignon.

Cette augmentation est prévue dans un amendement annoncé lundi par le gouvernement dans le cadre des crédits 2013 pour les collectivités territoriales, ce qui porte la DDU de 50 à 75 millions d'euros pour l'an prochain.

Stéphane Gatignon, qui a entamé vendredi dernier une grève de la faim sous les fenêtres de l'Assemblée nationale, veut obtenir des crédits supplémentaires - cinq millions d'euros - pour sa ville endettée de la banlieue parisienne.

Le maire EELV de Sevran, présent dans les tribunes du public de l'Assemblée pendant une partie des débats, s'est dit "déçu" par la mesure votée et est retourné sous sa tente installée près du Palais-Bourbon pour y poursuivre sa grève de la faim.

La DDU bénéficie aux 100 communes les plus défavorisées de plus de 5.000 habitants et s'ajoute notamment à la dotation de solidarité urbaine (DSU), dont les crédits sont majorés de 120 millions d'euros en 2013, au Fonds de solidarité de la région d'Ile-de-France, fixé à 230 millions, et au Fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC), qui passe de 150 à 360 millions d'euros.

Le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, qui présentait cet amendement, a souligné "l'effort considérable de solidarité entre les territoires" du gouvernement en faveur des collectivités territoriales pour 2013.

Emile Picy, édité par Sophie Louet

 
<p>En r&eacute;ponse &agrave; la gr&egrave;ve de la faim observ&eacute;e par St&eacute;phane Gatignon, le maire de Sevran (Seine-Saint-Denis), devant l'Assembl&eacute; Nationale, les d&eacute;put&eacute;s ont augment&eacute; mardi de 50% la dotation de d&eacute;veloppement urbain (DDU) dont profitent les communes les plus pauvres. /Photo prise le 12 novembre 2012/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>