L'impopularité de l'exécutif serait liée à la hausse des taxes

mardi 13 novembre 2012 11h06
 

PARIS (Reuters) - L'impopularité de François Hollande et de son Premier ministre est avant tout liée à la hausse des impôts, selon un sondage Viavoice pour Libération.

Interrogés sur les facteurs d'impopularité de l'exécutif, 31% de Français répondent l'augmentation des taxes. Suit la crise économique et sociale, citée par 27% des sondés, puis la "faiblesse des promesses de campagne", mentionnée par 26%.

"Le discrédit concernant l'exécutif est surtout imputé à la crise et aux réponses qui lui sont apportées", dit dans Libération François Miquet-Marty, président de Viavoice.

François Hollande voit sa popularité se stabiliser après des baisses continues depuis son élection, tandis que Jean-Marc Ayrault souffre d'un manque de visibilité de l'action gouvernementale.

Ce sondage a été réalisé par téléphone les 8 et 9 novembre auprès d'un échantillon de 1.009 personnes représentatives de la population âgée de 18 ans et plus.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

 
<p>L'impopularit&eacute; de Fran&ccedil;ois Hollande et de son Premier ministre est avant tout li&eacute;e &agrave; la hausse des imp&ocirc;ts, selon un sondage Viavoice pour Lib&eacute;ration. /Photo prise le 11 novembre 2012/REUTERS/Philippe Wojazer</p>