Villepin témoin assisté dans le dossier Relais & Châteaux

lundi 12 novembre 2012 15h09
 

STRASBOURG (Reuters) - L'ex-Premier ministre Dominique de Villepin a été entendu comme témoin assisté par le juge strasbourgeois qui instruit le dossier d'escroquerie présumée au détriment de l'association hôtelière haut de gamme Relais & Châteaux, a-t-on appris lundi auprès du parquet de Strasbourg.

L'audition, qui s'est déroulée vendredi dans le cabinet du juge Jean-Baptiste Poli, fait suite au placement en garde à vue de l'ancien bras droit de Jacques Chirac, le 11 septembre dernier, dans les locaux de la gendarmerie à Paris.

Dominique de Villepin est soupçonné d'avoir tenté de dissuader l'actuelle direction de Relais & Châteaux d'agir en justice, en janvier 2010, contre son ami et ancien président de l'association, Régis Bulot.

Soupçonné d'avoir détourné 1,6 million d'euros, notamment en marge de la fabrication du guide annuel de l'association, Régis Bulot a été mis en examen pour "escroquerie en bande organisée, abus de confiance et blanchiment". Il a été écroué de novembre 2011 à juin 2012.

A la suite de sa garde à vue en septembre, Dominique de Villepin avait affirmé dans un communiqué n'être "en rien impliqué dans le déroulement de cette triste affaire qui touche l'un de (ses) amis", en dépit de retranscriptions d'écoutes téléphoniques semblant confirmer son intervention.

Il ajoutait n'avoir "jamais bénéficié d'éventuelles largesses" de Régis Bulot.

"J'ai séjourné plusieurs fois dans des établissements Relais & Châteaux et j'ai toujours payé, ce qui n'est pas forcément le cas de certains hommes politiques", écrivait-il.

Gilbert Reilhac et Pierre France, édité par Gérard Bon

 
<p>L'ex-Premier ministre Dominique de Villepin a &eacute;t&eacute; entendu vendredi comme t&eacute;moin assist&eacute; par le juge strasbourgeois qui instruit le dossier d'escroquerie pr&eacute;sum&eacute;e au d&eacute;triment de l'association h&ocirc;teli&egrave;re haut de gamme Relais &amp; Ch&acirc;teaux. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard</p>