COR-Nouveaux tirs palestiniens sur Israël, qui menace

lundi 12 novembre 2012 18h39
 

Bien lire au § 2 "les ambassadeurs étrangers en poste en Israël".

par Crispian Balmer

JERUSALEM (Reuters) - Des roquettes palestiniennes sont tombées lundi dans le sud d'Israël, sans faire de blessés, ce qui a amené les dirigeants israéliens à menacer de durcir leurs représailles après un week-end de violences transfrontalières.

Le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, a convoqué les ambassadeurs étrangers en poste en Israël afin, semble-t-il, d'anticiper les réactions internationales si Israël, dont l'offensive à Gaza en 2008-2009 s'était soldée par de lourdes pertes civiles, devait de nouveau répondre par la force.

Benjamin Netanyahu a choisi Ashkelon, ville portuaire à portée de certaines roquettes palestiniennes, pour rencontrer les diplomates. "Aucun de leurs gouvernements n'accepterait une situation comme celle-ci", a-t-il déclaré ensuite. "En tant que Premier ministre d'Israël, je ne suis pas prêt à accepter une telle situation et nous allons prendre des mesures pour y mettre fin".

Le ministre de l'Environnement, Gilad Erdan, membre influent du Likoud, le parti du Premier ministre, a dit que cette réunion avait pour but de préparer l'opinion internationale à "ce qui est sur le point d'arriver", ajoutant qu'il pourrait y avoir une escalade israélienne majeure dans les heures à venir.

"Le Hamas est responsable. Les dirigeants du Hamas devraient payer le prix et ne pas pouvoir dormir la nuit. Je m'attends à ne pas voir seulement un retour aux assassinats ciblés, mais également à une activité vraiment élargie par (l'armée)", a-t-il déclaré à l'antenne de Radio Israël.

ONZE ROQUETTES

Selon un responsable militaire israélien, onze roquettes ont été tirées de la bande de Gaza lundi matin, qui s'ajoutent aux 110 ayant atteint le territoire israélien depuis vendredi.   Suite...