Paris soutient la nouvelle coalition de l'opposition syrienne

dimanche 11 novembre 2012 22h37
 

PARIS (Reuters) - La France a salué dimanche l'accord conclu à Doha par les différentes composantes de l'opposition syrienne sur la formation d'une nouvelle instance représentative censée favoriser la chute de Bachar al Assad.

"Cet accord constitue une étape majeure dans le processus indispensable d'unification de l'opposition syrienne", estime le chef de la diplomatie française Laurent Fabius dans un communiqué publié dimanche soir.

"La France lui apporte son plein soutien afin que cette coalition puisse constituer une alternative crédible au régime de Bachar al Assad."

Le ministre des Affaires étrangères affirme l'engagement de la France à oeuvrer avec "ses partenaires et au sein des Amis du peuple syrien en faveur de la reconnaissance internationale de cette nouvelle entité comme représentant les aspirations du peuple syrien."

"La France est disposée à apporter, en liaison étroite avec cette nouvelle coalition, une assistance accrue au peuple syrien, notamment dans le cadre du soutien qu'elle fournit depuis plusieurs mois aux conseils révolutionnaires civils", poursuit-il.

"La France, qui reconnaît le droit pour le peuple syrien à se défendre contre les agressions du régime criminel de Damas, forme le voeu que cette coalition puisse être rapidement confortée en bénéficiant de l'appui le plus large possible des Syriens comme de la communauté internationale", conclut Laurent Fabius.

Marine Pennetier

 
<p>Le cheikh Moaz Al Khatib &eacute;lu dimanche &agrave; Doha &agrave; la t&ecirc;te de la nouvelle "coalition nationale" syrienne qui r&eacute;unit l'ensemble des composantes de l'opposition au pr&eacute;sident syrien Bachar al Assad. La France a salu&eacute; l'accord conclu &agrave; Doha. /Photo prise le 11 novembre 2012/REUTERS/Mohammed Dabbous</p>