François Hollande rend hommage à "tous les morts pour la France"

dimanche 11 novembre 2012 16h45
 

PARIS (Reuters) - François Hollande a présidé pour la première fois dimanche à Paris les cérémonies commémorant l'armistice du 11 novembre 1918, une journée du souvenir dédiée désormais à "tous les morts pour la France" en vertu d'une loi voulue par Nicolas Sarkozy et votée par le Parlement en février dernier.

Le chef de l'Etat s'est notamment recueilli sur la tombe du Soldat inconnu, sous l'Arc de Triomphe, entouré de Caroline, 14 ans, et Charles, 15 ans, les enfants de militaires tués cette année en Afghanistan.

Les noms des 13 soldats français tués en 2012 en Afghanistan ont été cités, en présence de leurs familles, avec lesquelles François Hollande s'est entretenu.

Le président de la République, qui s'est prêté au rituel traditionnel de la commémoration du 11-Novembre (gerbe au pied de la statue de Georges Clémenceau, remontée des Champs-Elysées, revue des troupes), a ensuite regagné l'Elysée pour remettre les insignes de la Légion d'Honneur à cinq anciens déportés et résistants de la seconde guerre mondiale.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui a participé aux cérémonies parisiennes, s'est ensuite rendu à Rethondes (Oise), dans la forêt de Compiègne, dans la clairière où le maréchal Foch signa il y a 94 ans l'armistice qui mit fin à la première guerre mondiale.

"Le devoir de mémoire est pour nous un devoir sacré. Il est au coeur de notre identité nationale et européenne, il tisse un lien solide entre les générations et il contribue puissamment au rapprochement entre les peuples", a-t-il déclaré lors d'un discours.

Il a assuré que l'Etat prendrait "toute sa part" dans la commémoration du centenaire de la première guerre mondiale en 2014, un événement auquel sera associé le 70e anniversaire du débarquement allié de 1944, ce que réprouvent des historiens et des élus.

Sophie Louet

 
<p>Fran&ccedil;ois Hollande, avec les enfants de militaires fran&ccedil;ais morts cette ann&eacute;e en Afghanistan, d&eacute;pose une gerbe sous l'Arc de Triomphe, devant la tome du soldat inconnu. Fran&ccedil;ois Hollande a pr&eacute;sid&eacute; pour la premi&egrave;re fois dimanche &agrave; Paris les c&eacute;r&eacute;monies comm&eacute;morant l'armistice du 11 novembre 1918, une journ&eacute;e du souvenir d&eacute;di&eacute;e d&eacute;sormais &agrave; "tous les morts pour la France" en vertu d'une loi voulue par Nicolas Sarkozy et vot&eacute;e par le Parlement en f&eacute;vrier dernier. /Photo prise le 11 novembre 2012/REUTERS/Philippe Wojazer</p>