Violent séisme en Birmanie, six morts et 15 disparus

dimanche 11 novembre 2012 15h19
 

RANGOUN (Reuters) - Un violent séisme d'une magnitude de 6,8 sur l'échelle de Richter a fait au moins six morts et 15 disparus dimanche dans la région de Mandalay, deuxième ville de Birmanie située dans le centre du pays.

L'épicentre a été localisé près de Shwebo, à une soixantaine de kilomètres au nord-ouest de Mandalay et à dix kilomètres sous la surface, selon le centre américain de veille géologique et les services météorologiques birmans.

La première secousse, enregistrée 07h41 (01h11 GMT), a été suivie de plusieurs répliques, dont l'une a atteint la magnitude de 5,8 sur l'échelle ouverte de Richter.

La police de Shwebo a fait état de deux morts et de 20 blessés à Kyauk Myaung. Quinze ouvriers y sont en outre portés disparus après l'effondrement d'un pont en construction sur le fleuve Irrawaddy, selon la télévision publique, qui n'avance pas d'autre bilan mais parle de plusieurs édifices religieux détruits ou endommagés.

A Singgu, sur l'autre rive du fleuve, les forces de l'ordre signalent quatre morts et neuf blessés. Dix personnes sont bloquées dans une mine d'or du même secteur.

La presse locale parle de dégâts peu importants autour de Mandalay, notamment à Amapura, site touristique où se trouvent de nombreux monastères et le pont de teck le plus long du monde.

La première secousse a été ressentie en Thaïlande, au Laos et dans la province chinoise du Yunnan, indique l'antenne birmane de l'Office des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha).

"Les informations disponibles à ce stade laissent entendre que le séisme n'a pas fait de dégâts graves", ajoute-t-elle dans un communiqué.

Le régime militaire, qui a cédé la place à une administration civile toujours dominée par l'armée, a été mis en cause par les agences humanitaires en 2008 pour avoir refusé leur aide après le passage du cyclone Nargis qui a fait 130.000 morts. D'importantes réformes ont été entreprises depuis.

Barack Obama, premier président américain à se rendre en Birmanie, y est attendu dans le cadre d'une tournée asiatique prévue du 17 au 20 novembre. Il s'agit de son premier déplacement à l'étranger depuis sa réélection mardi.

Aung Hla Tun, avec Michael Perry à Bangkok; Henri-Pierre André et Jean-Philippe Lefief pour le service français

 
<p>Pagode bouddhiste partiellement d&eacute;truite dans le village de Ma Lar. Un violent s&eacute;isme d'une magnitude de 6,8 sur l'&eacute;chelle de Richter a fait au moins six morts et 15 disparus dimanche dans la r&eacute;gion de Mandalay, deuxi&egrave;me ville de Birmanie situ&eacute;e dans le centre du pays. /Photo prise le 11 novembre 2012/REUTERS</p>