Obama l'a emporté en Floride, dispose de 332 grands électeurs

dimanche 11 novembre 2012 09h07
 

par Kevin Gray

MIAMI, Floride (Reuters) - Barack Obama s'est imposé en Floride face au républicain Mitt Romney lors du scrutin présidentiel de mardi dernier, après dépouillement de la presque totalité des suffrages, ce qui lui donne 332 voix de "grands électeurs" contre 206 pour son rival.

Dans cet Etat où le dépouillement des suffrages n'était toujours pas terminé dans trois comtés, les services du secrétaire d'Etat de Floride donnaient samedi à Obama 50,01% des voix contre 49,13% à Romney, soit une avance de près de 74.000 voix pour le candidat démocrate.

Pour les chaînes de télévision CNN et NBC ainsi que pour l'agence Associated Press, Obama ne peut plus être rejoint et dépassé par son rival républicain dans le "Sunshine State".

Le président sortant aura ainsi réalisé une performance quasi parfaite dans les "Swing States", ces Etats pivots où l'électorat bascule d'un camp à l'autre au gré des scrutins: seule la Caroline du Nord a majoritairement voté pour le candidat républicain tandis qu'Obama, outre la Floride, l'emportait dans l'Ohio, la Virginie, l'Iowa, le Nevada, le Wisconsin ou encore le Colorado et le New Hampshire.

Au total, Barack Obama l'a emporté dans 26 Etats plus le district fédéral de Columbia (Washington) et obtient les voix de 332 grands électeurs au sein du Collège électoral, quand 270 suffisaient à sa réélection.

Il fait moins bien qu'en 2008 face à John McCain, quand il avait obtenu 365 grands électeurs. Outre la Caroline du Nord, qu'il avait remportée de justesse il y a quatre ans, il a également perdu l'Indiana.

SOLIDE PERFORMANCE AUPRÈS DE LA COMMUNAUTÉ CUBAINE

En Floride, les sondages réalisés à la sortie des urnes montrent qu'Obama a réuni 61% du vote hispanique contre 39% pour Romney.   Suite...

 
<p>File d'attente devant un bureau de vote install&eacute; dans une &eacute;glise m&eacute;thodiste de Kissimme, en Floride. Barack Obama s'est impos&eacute; en Floride face au r&eacute;publicain Mitt Romney lors du scrutin pr&eacute;sidentiel de mardi dernier, apr&egrave;s d&eacute;pouillement de la presque totalit&eacute; des suffrages, ce qui lui donne 332 voix de "grands &eacute;lecteurs" contre 206 pour son rival. /Photo prise le 6 novembre 2012/REUTERS/Scott A. Miller</p>