Le Parti communiste français repart à l'offensive

samedi 10 novembre 2012 16h35
 

par Chine Labbé

PARIS (Reuters) - Le Parti communiste français a présenté samedi ses nouveaux adhérents lors d'une cérémonie symbolique destinée à "enterrer l'enterrement" du PCF, un parti qui a entamé un "mouvement de renaissance" après plus de trois décennies de déclin continu, d'après son secrétaire national.

"Bienvenue dans votre maison", lance un animateur aux quelque 400 militants qui se rassemblent sous la coupole du siège historique du parti, place du colonel Fabien, dans le XIXe arrondissement de Paris. Toute la matinée, ils échangent sur les raisons de leur adhésion.

"L'élément déclencheur, c'est avant tout la campagne de Jean-Luc Mélenchon", avance Fabien, 22 ans, adhérent depuis quelques mois seulement. "J'ai un fort engagement syndical et j'ai senti que, pour faire avancer la bataille des idées, il fallait s'engager aussi en politique", ajoute Marie-Jo.

Au fond de la salle, un retraité se réjouit de voir des gens qui ont "de zéro à peut-être cent ans" et viennent gonfler les rangs d'un parti qui revendique 134.000 adhérents.

C'est parce que le PCF a d'après lui changé et n'est plus une "voie ferrée soviétique", qu'il a récemment rejoint ses rangs.

Comme lui, 6.500 personnes ont adhéré au PCF en 2012, deux fois plus que l'année dernière. Des nouveaux visages qui prouvent l'existence d'un nouveau communisme, estime Pierre Laurent, secrétaire national du parti.

"J'ai lu dans la presse qu'avec cette rencontre, nous voulions mettre en avant nos nouveaux adhérents, eh bien c'est vrai", lance le sénateur de Paris.

"Nous sommes fiers qu'il existe une nouvelle génération de communistes. Nous vivons un moment qui est celui de la naissance et de l'affirmation d'un communisme de nouvelle génération", ajoute-t-il.   Suite...