La modernisation politique proposée par Jospin débattue dès 2013

vendredi 9 novembre 2012 13h41
 

PARIS (Reuters) - La modernisation de la vie politique française proposée par Lionel Jospin, qui prévoit une limitation du cumul des mandats et l'instauration d'une dose de proportionnelle, passera devant le Parlement début 2013, a annoncé vendredi François Hollande.

Le chef de l'Etat précise dans un communiqué qu'il prévoit de consulter les présidents de l'Assemblée Nationale et du Sénat ainsi que les chefs des partis politiques sur les 35 propositions du rapport de l'ancien Premier ministre.

"Ces consultations se tiendront dans les semaines qui viennent afin que les projets de textes traduisant les réformes, dont un projet de loi constitutionnelle, soient déposés au Parlement au début de l'année 2013", peut-on y lire.

Lionel Jospin, qui a remis les propositions de sa commission vendredi matin au président, a indiqué que François Hollande ne comptait pas les enterrer, même si l'instillation d'une dose de proportionnelle suscite un tollé à droite.

"Il nous a dit que ce rapport ne resterait pas lettre morte", a dit Lionel Jospin lors d'une conférence de presse, ajoutant que le président avait à présent "le ballon en main".

Lionel Jospin a repris très largement les engagements du candidat François Hollande, notamment l'interdiction pour un parlementaire d'exercer un mandat exécutif local.

L'ancien Premier ministre s'est néanmoins défendu d'avoir simplement repris les souhaits du président et de rester "dans les clous" que François Hollande lui aurait fixés.

"Vous devriez lire le rapport et je pense que vous modifieriez cette idée d'être dans les clous", a-t-il dit.

L'UMP CONTRE LA PROPORTIONNELLE   Suite...

 
<p>Fran&ccedil;ois Hollande a annonc&eacute; vendredi que la modernisation de la vie politique fran&ccedil;aise propos&eacute;e par Lionel Jospin, qui pr&eacute;voit une limitation du cumul des mandats et l'instauration d'une dose de proportionnelle, passerait devant le Parlement d&eacute;but 2013. /Photo prise le 9 novembre 2012/REUTERS/Bertrand Langlois/Pool</p>