Candia va fermer trois de ses huit usines

jeudi 8 novembre 2012 20h06
 

PARIS (Reuters) - Candia, premier producteur de lait de consommation en France, a présenté jeudi à ses partenaires sociaux un projet de restructuration prévoyant la fermeture des trois usines sur huit et la suppression de 313 emplois sur 1.465.

La collecte du lait auprès des 12.400 producteurs de la coopérative resterait inchangée, précise la société dans un communiqué.

Ce projet "permettrait de renforcer durablement l'entreprise qui, dans un secteur du lait de consommation confronté depuis dix ans à un profond bouleversement, voit année après année sa compétitivité se dégrader face à la concurrence européenne", explique-t-elle.

Candia affirme que sa première préoccupation est le devenir des 313 salariés du Lude (Sarthe), Saint-Yorre (Allier) et Villefranche-sur-Saône (Rhône) qui seraient concernés par ce projet de réorganisation.

Dans le cadre de la concertation sociale qui s'ouvre, la société s'engage à proposer à chacun d'eux "une offre de reclassement au sein des autres sites industriels du groupe et examinera par ailleurs toutes les options possibles pour préserver la vocation industrielle des sites concernés", dit le communiqué.

Selon Les Echos.fr, le projet est assorti de la création de 70 nouveaux emplois et d'un investissement de 60 millions d'euros destinés à moderniser l'outil industriel.

"Nous avons l'ambition de redéployer la marque, d'augmenter la production et l'exportation", précise au quotidien Maxime Vandoni, le patron de Candia.

L'entreprise, qui a plongé dans le rouge en 2012, espère renouer avec les bénéfices en 2015.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse