Une majorité de Français seraient opposés à la hausse de la TVA

jeudi 8 novembre 2012 20h00
 

PARIS (Reuters) - Une majorité de Français approuve globalement les mesures annoncées sur la compétitivité des entreprises, mais est hostile à la hausse de la TVA destinée à financer un crédit d'impôts pour ces dernières, montrent quatre sondages publiés jeudi.

Parallèlement, la cote de popularité du président François Hollande et de son Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, accuse une nouvelle baisse dans un sondage CSA.

Sur 1.004 personnes interrogées par l'institut CSA pour Les Echos mardi et mercredi, 62% considèrent que la hausse de la TVA n'est pas justifiée. Seuls les cadres et professions libérales y sont majoritairement favorables (67%), alors que 74% des employés et ouvriers y sont hostiles.

Un sondage Tilder-LCI-OpinionWay réalisé mercredi et jeudi auprès de 1.003 personnes fait état d'une différence moins marquée, avec 53% des Français opposés à cette mesure, contre 47% d'opinions favorables.

Le gouvernement a annoncé mardi une hausse du taux normal de la TVA de 0,4 point, à 20%, ainsi que du taux intermédiaire de trois points, à 10%, en partie compensée par une baisse de la TVA sur les produits de première nécessité de 5,5% à 5,0%.

Ces mesures, qui doivent entrer en vigueur au 1er janvier 2014, sont destinées à financer environ un tiers des crédits d'impôt accordés aux entreprises en proportion de leur masse salariale, mesure phare du pacte de compétitivité présenté mardi par Jean-Marc Ayrault.

Or, selon un sondage BVA pour 20 Minutes, les mesures sur la compétitivité des entreprises sont globalement approuvées par 52% des Français en ayant entendu parler.

AYRAULT NE COINVAINC PAC

Elles apparaissent très clivantes, 74% des sympathisants de gauche y étant favorables contre seulement 34% des sympathisants de droite.   Suite...

 
<p>Les Fran&ccedil;ais sont en majorit&eacute; contre la hausse de TVA annonc&eacute;e par le gouvernement pour financer partiellement un cr&eacute;dit d'imp&ocirc;t destin&eacute; &agrave; aider les entreprises fran&ccedil;aises &agrave; am&eacute;liorer leur comp&eacute;titivit&eacute;, montrent deux sondages publi&eacute;s jeudi. /Photo prise le 25 octobre 2012/Charles Platiau</p>