Lionel Jospin proposera une réforme de la vie politique

jeudi 8 novembre 2012 12h48
 

PARIS (Reuters) - La commission de rénovation et de déontologie de la vie politique présidée par Lionel Jospin proposera vendredi une série de mesures allant de la limitation du cumul des mandats à l'instauration d'une dose de proportionnelle aux législatives.

L'ancien Premier ministre socialiste répondra ainsi au mandat que lui avait confié François Hollande lors de la création de cette commission le 14 juillet dernier, ont déclaré plusieurs élus de la majorité familiers du rapport.

Composée de 14 membres, cette commission a été vivement critiquée par l'opposition, UMP notamment, qui lui reproche de n'avoir en son sein aucun élu politique en activité, l'ex-ministre UMP Roselyne Bachelot n'ayant plus de mandat électif.

La commission devrait proposer une stricte limitation du cumul des mandats qui interdirait notamment d'être à la fois parlementaire et maire d'une commune.

Cette mesure est très loin de faire l'unanimité tant à droite qu'à gauche, où plusieurs dirigeants PS comme le maire de Lyon, Gérard Collomb, ont clairement exprimé leur opposition, estimant que l'ancrage local est indispensable aux députés.

La commission devrait également proposer l'instillation d'une dose de proportionnelle pour les élections législatives. François Hollande avait suggéré un taux de 10% pendant sa campagne présidentielle.

Cette proposition est réclamée depuis des années par les petites et moyennes formations politiques écrasées par les deux grands partis qui dominent la scène politique française, le Parti socialiste et l'UMP.

MEILLEURE REPRÉSENTATION

L'actuel mode de scrutin, uninominal majoritaire à deux tours, favorise le bipartisme et donc les deux grandes formations qui dominent à droite et à gauche.   Suite...

 
<p>La commission de r&eacute;novation et de d&eacute;ontologie de la vie politique pr&eacute;sid&eacute;e par Lionel Jospin proposera vendredi une s&eacute;rie de mesures allant de la limitation du cumul des mandats &agrave; l'instauration d'une dose de proportionnelle aux l&eacute;gislatives. /Photo prise le 9 octobre 2012/REUTERS/Christian Hartmann</p>