François Hollande parraine les premiers "emplois d'avenir"

jeudi 8 novembre 2012 13h03
 

par Elizabeth Pineau

CHELLES, Seine-et-Marne (Reuters) - François Hollande a parrainé jeudi en banlieue parisienne la signature des tout premiers "emplois d'avenir", dispositif sur lequel le gouvernement appuie sa lutte contre le chômage des jeunes mais qui doit encore faire ses preuves.

En déplacement à Chelles (Seine-et-Marne), le président de la République est allé à la rencontre d'une dizaine de jeunes engagés par six employeurs, dont la SNCF et la Croix-Rouge.

Dans un discours prononcé dans les locaux de Pôle Emploi, le chef de l'Etat a relancé la "bataille nationale contre le chômage", qui touche 22,7% des jeunes en France, contre 9,4% pour le reste de la population active.

"Il y a des moments dans la vie d'un pays où chacun doit saisir les opportunités", a-t-il déclaré entouré des jeunes tout juste engagés, plaçant l'insertion des jeunes au rang d'"ambition nationale".

Accueilli par des "à gauche, François" à son arrivée à Chelles, le chef de l'Etat a insisté dans son discours sur l'importance du "Pacte de compétitivité" gouvernemental présenté mardi, qui a reçu un accueil mitigé de la part d'une partie du PS et de la CGT.

Ce pacte permettra selon le gouvernement la création d'au moins 300.000 emplois, ce qui, cumulé aux autres mesures, devrait entraîner une inversion de la courbe du chômage fin 2013, selon l'engagement pris par François Hollande.

Lors d'une table-ronde à la Mission locale, il a eu un échange avec les jeunes embauchés, interrogés sur leur parcours.

"C'est un moment important dans votre vie", leur a-t-il dit. "C'est un contrat rémunéré au smic et il y a une formation, c'est très important".   Suite...

 
<p>LES EMPLOIS D'AVENIR POUR LES JEUNES</p>