L'électricité pourrait manquer en Europe cet hiver

jeudi 8 novembre 2012 09h52
 

PARIS (Reuters) - La sécurité de l'approvisionnement électrique en Europe s'est dégradée depuis l'hiver dernier, faisant craindre des tensions sur le réseau européen en cas fortes vagues de froid, a dit jeudi le réseau de transport français d'électricité RTE.

Les risques de coupures d'électricité seront modérés en France mais en Europe, où les pays sont dépendants des échanges, la situation est plus tendue notamment en Belgique, souligne RTE, citant les premières conclusions d'un rapport européen dont la version finale sera publiée à la fin du mois.

"La situation européenne pourrait être plus tendue en cas de conjonction d'aléas défavorables dans plusieurs pays", dit RTE dans son rapport annuel sur le passage de l'hiver.

"Si l'Allemagne présente une situation analogue à celle de l'hiver dernier, en revanche la Belgique a d'ores et déjà annoncé qu'elle devrait être en situation d'importation marquée", ajoute le gestionnaire des lignes à haute tension françaises.

En Belgique, deux réacteurs - à Tihange et Doel - ont notamment été arrêtés après la découverte de fissures potentielles sur les cuves.

RTE note qu'en France le risque de coupures sera "modéré" grâce à une consommation d'électricité et une capacité de production stables, l'ouverture de nouvelles centrales éoliennes et gaz compensant une baisse de la disponibilité des centrales nucléaires entre les mois de janvier et de mars.

En février dernier, la France - très sensible aux pics de froid - a atteint des records de consommation à plus de 100.000 megawatts (MW).

Lors de cette vague de froid, le pays, traditionnellement exportateur d'électricité, avait dû importer jusqu'à 9.000 MW, soit l'équivalent en puissance de neuf réacteurs nucléaires, pour éviter notamment des coupures sur le réseau.

RTE, filiale à 100% d'EDF, est le gestionnaire des 100.000 km de lignes à haute tension françaises.

Marion Douet, édité par Yves Clarisse

 
<p>La s&eacute;curit&eacute; de l'approvisionnement &eacute;lectrique en Europe s'est d&eacute;grad&eacute;e depuis l'hiver dernier, faisant craindre des tensions sur le r&eacute;seau europ&eacute;en en cas fortes vagues de froid, selon le r&eacute;seau de transport fran&ccedil;ais d'&eacute;lectricit&eacute; RTE. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent Kessler</p>