Evacuations dans la région de New York avant la nouvelle tempête

mercredi 7 novembre 2012 15h43
 

NEW YORK (Reuters) - Les autorités de l'Etat de New York et de celui du New Jersey ont ordonné mercredi l'évacuation de maisons de retraite et de quartiers côtiers déjà dévastés par l'ouragan Sandy avant l'arrivée sur la région d'une nouvelle tempête.

Le maire de New York, Michael Bloomberg, a fait fermer les parcs et les plages de la ville et ordonné l'arrêt des chantiers de construction en extérieur à l'approche de cette tempête venue de l'Atlantique.

Les zones concernées par les ordres d'évacuation sont les quartiers situés sous le niveau de la mer dans les zones dévastées par Sandy, la semaine dernière, comme certaines parties du quartier du Queens ou la rive sud de Long Island.

Les habitants d'au moins deux villes côtières du New Jersey ont également reçu l'ordre d'évacuer.

Les vents violents attendus au cours des prochaines heures pourraient provoquer une montée du niveau de la mer et faire chuter des arbres ou des constructions déjà fragilisés par Sandy, expliquent les services nationaux de météorologie.

La Fema, l'agence fédérale chargée des situations d'urgence, s'est déclarée "prête à déployer des moyens supplémentaires si nécessaires pour répondre au Nor'easter", le nom habituellement donné aux coups de froids violent déferlant du nord-est du pays.

Les compagnies aériennes ont annulé 770 vols au départ ou à destination des aéroports new-yorkais, a rapporté le site internet FlightAware.com.

Plus de 621.000 personnes et entreprises restaient privées d'électricité mercredi dans le nord-est des Etats-Unis en raison des dégâts provoqués par Sandy.

Michelle Nichols et Daniel Trotta, Marc Angrand pour le service français, édité par Gilles Trequesser

 
<p>Plage du New Jersey. Les autorit&eacute;s de l'Etat de New York et de celui du New Jersey ont ordonn&eacute; mercredi l'&eacute;vacuation de maisons de retraite et de quartiers c&ocirc;tiers d&eacute;j&agrave; d&eacute;vast&eacute;s par l'ouragan Sandy avant l'arriv&eacute;e sur la r&eacute;gion d'une nouvelle temp&ecirc;te. /Photo prise le 2 novembre 2012/REUTERS/Jim Greenhill/Garde Nationale</p>