Le gouvernement adopte le mariage homosexuel

mercredi 7 novembre 2012 21h00
 

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a adopté mercredi le projet de loi sur le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels, l'une des réformes sociétales les plus importantes en France depuis l'abolition de la peine de mort en 1981.

"C'est une étape importante vers l'égalité des droits", a déclaré la ministre déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti, à la sortie du conseil des ministres.

Le projet de loi, qui se retrouvera début 2013 au Parlement, mobilise contre lui une grande partie de la droite et l'Eglise catholique sans pleinement satisfaire la communauté homosexuelle, qui déplore un texte a minima.

"Toutes les opinions peuvent entendues à condition que le débat reste de qualité et fasse progresser la société française", a déclaré Dominique Bertinotti.

Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, a affirmé que les maires qui refuseraient de façon manifeste d'appliquer la loi seraient sanctionnés.

"Ce qui serait absolument insupportable et qui serait condamné, c'est que dans une mairie toute entière on s'organise pour ne jamais célébrer de mariage homosexuel", a-t-elle dit sur i>TELE.

"Les maires qui se refuseraient de façon manifeste à appliquer la loi se verraient sanctionner", a-t-elle ajouté.

Pour les défenseurs du "mariage gay", cette journée constitue un "aboutissement".

"Le mariage pour tous et l'adoption, c'est maintenant !", se félicite dans un communiqué Jean-Luc Romero, élu apparenté socialiste d'Ile-de-France et militant de longue date sur la question, notamment lorsqu'il militait encore à l'UMP.   Suite...

 
<p>La ministre d&eacute;l&eacute;gu&eacute;e &agrave; la Famille, Dominique Bertinotti, &agrave; la sortie du conseil des ministres. Le gouvernement a adopt&eacute; mercredi le projet de loi sur le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels. /Photo prise le 7 novembre 2012/REUTERS/Philippe Wojazer</p>