18 mois de prison ferme pour avoir agressé un enseignant

mardi 6 novembre 2012 21h05
 

LYON (Reuters) - Un père de famille a été condamné mardi à trois ans de prison dont 18 mois ferme par le tribunal correctionnel de Lyon pour avoir frappé un enseignant.

Les faits s'étaient déroulés le 9 octobre au lycée de la Duchère à Lyon.

Jean-Luc Réocreux, professeur d'éducation physique et sportive avait effleuré, avec une pochette en plastique, une élève qui bavardait au lieu d'écouter ses consignes. Myriam, la lycéenne, âgée de 16 ans, avait demandé des excuses à son professeur qui l'avait alors exclue du cours.

La jeune fille avait appelé ses parents, provoquant l'irruption du père de famille dans l'établissement. Armé d'une matraque télescopique, Lotfi Gouri, 44 ans, avait roué de coups l'enseignant à la tête et au thorax et menacé de mort les élèves présents dans le gymnase, pour les dissuader de témoigner.

"Je l'ai simplement touchée avec ma pochette pour qu'elle se retourne et écoute ce que j'avais à lui dire", a expliqué à l'audience l'enseignant. "Cette élève avait été impertinente avec son professeur et avait manqué de respect à ses camarades qui voulaient suivre le cours."

L'enseignant de 51 ans, qui n'a pas repris ses fonctions et n'envisage pas de les reprendre à la rentrée des vacances de la Toussaint, s'est décrit comme encore "choqué, souffrant de migraines, d'insomnies, d'angoisses".

Le père de famille, qui affiche déjà huit mentions à son casier judiciaire dont plusieurs condamnations à de la prison ferme pour vols, violences et outrages, a expliqué s'être simplement "énervé".

"Je me suis mis à taper sur M. Réocreux, je ne sais pas comment c'est parti. C'est l'instinct", a-t-il dit. Il a présenté ses excuses à l'enseignant ainsi qu'aux élèves.

L'avocat général a salué la réaction de l'enseignant pendant l'agression. "Il a eu la présence d'esprit de ne pas réagir aux coups pour protéger sa classe alors qu'il avait les moyens de riposter. Il savait que ça pouvait être dangereux."

La jeune fille a changé d'établissement.

Catherine Lagrange, édité par Guy Kerivel

 
<p>Un p&egrave;re de famille a &eacute;t&eacute; condamn&eacute; mardi &agrave; trois ans de prison dont 18 mois ferme par le tribunal correctionnel de Lyon pour avoir frapp&eacute; un enseignant le 9 octobre dernier au lyc&eacute;e lyonnais de la Duch&egrave;re. /Photo d'archives/REUTERS/St&eacute;phane Mah&eacute;</p>