Bertrand Delanoë condamne les violences en marge de PSG-Zagreb

mardi 6 novembre 2012 15h39
 

PARIS (Reuters) - Le maire de Paris a réclamé mardi des sanctions fermes à l'encontre des responsables des affrontement entre supporters du Paris Saint-Germain et du Dinamo Zagreb.

Bertrand Delanoë évoque dans un communiqué des "scènes inacceptables" et réclame un "travail d'investigation sans concession" pour "sanctionner fermement tous les auteurs et complices des ces débordements".

Des bagarres entre une cinquantaine de supporters des deux clubs ont éclaté lundi soir dans le quartier de la Bastille, dans le XIe arrondissement de la capitale, à la veille du match de Ligue des champions entre les deux équipes, ce mardi soir au Parc de Princes. Deux ressortissants croates ont été blessés, selon la préfecture de police.

Vingt-cinq personnes, dont six supporters parisiens et 19 croates, ont été interpellées et placées en garde à vue sur instruction du parquet pour violences volontaires aggravées et participation à un attroupement armé, a indiqué dans un communiqué la préfecture de police de Paris.

Les services de la préfecture de police ont arrêté 103 autres supporters du Dinamo Zagreb mardi. Ils ont été placés en garde à vue pour non respect d'un arrêté ministériel.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, avait en effet interdit par un arrêté aux supporters du Dinamo Zagreb de se rendre en région parisienne de lundi minuit à mardi minuit.

Une fraction des supporters du Dinamo Zagreb est connue pour ses débordements violents. Le Paris Saint-Germain a longtemps eu un problème similaire mais a réussi à le canaliser ces dernières saisons.

Julien Pretot et Patrick Vignal, avec Chine Labbé

 
<p>Bertrand Delano&euml;, le maire de Paris, a r&eacute;clam&eacute; mardi des sanctions fermes &agrave; l'encontre des responsables des affrontement entre supporters du Paris Saint-Germain et du Dinamo Zagreb. /Photo prise le 15 mai 2012/REUTERS/Jacky Naegelen</p>