Après Sandy, les écoles rouvrent mais le froid menace New York

lundi 5 novembre 2012 14h25
 

par Edith Honan et Claudia Parsons

NEW YORK (Reuters) - Une semaine après le passage dévastateur de l'ouragan Sandy, les écoles devaient rouvrir leurs portes à New York et la vie devait revenir progressivement à la normale lundi dans le nord-est des Etats-Unis, où près de 2 millions de personnes restent toujours privées d'électricité.

Plusieurs centaines de milliers de banlieusards vont une nouvelle fois devoir s'armer de patience pour se rendre au coeur de New York, les transports publics fonctionnant tous en pointillé. Si le métro est désormais opérationnel sur 80% de son réseau, le trafic sur la plupart des lignes de train est lui toujours fortement réduit.

La vague de froid accompagnée de fortes pluies qui devraient s'abattre sur la région en milieu de semaine devrait assombrir encore davantage le quotidien des habitants, notamment ceux qui ont été contraints de quitter leurs maisons détruites par le passage de Sandy, et de la plupart des habitants privés d'électricité et de chauffage.

Au total, entre 30.000 à 40.000 personnes à New York ont actuellement besoin d'un logement, a déclaré le maire de la ville, Michael Bloomberg, lors d'une conférence de presse dimanche.

Quelque 1,9 million de foyers et d'entreprises restaient plongés dans l'obscurité dimanche dans le nord-est des Etats-Unis. Les compagnies d'électricité sont sous pression pour rétablir le courant et le chauffage à quelque 650.000 foyers à New York.

Dans le New Jersey, près d'un quart de l'Etat reste privé d'électricité et de chauffage. Tout au long du week-end, les stations services de cet Etat ont été prises d'assaut par des personnes portant des jerricanes et des files de voitures. A Monclair, certaines stations se sont retrouvées à court de carburant dimanche.

TAUX DE PARTICIPATION

A la veille de l'élection présidentielle, les inquiétudes grandissent concernant le bon déroulement du vote et le taux de participation. Les personnes déplacées par l'ouragan pourraient en effet ne pas pouvoir aller voter faute de bureau de vote en état. Face à l'urgence de la situation, le vote pourrait également passer au second plan pour de nombreux New-Yorkais privés de chauffage et d'électricité.   Suite...

 
<p>A Staten Island. Une semaine apr&egrave;s le passage d&eacute;vastateur de l'ouragan Sandy, les &eacute;coles devaient rouvrir leurs portes &agrave; New York et la vie devait revenir progressivement &agrave; la normale lundi dans le nord-est des Etats-Unis, o&ugrave; pr&egrave;s de 2 millions de personnes restent toujours priv&eacute;es d'&eacute;lectricit&eacute;. /Photo prise le 4 novembre 2012/REUTERS/Adrees Latif</p>