Barack Obama et Mitt Romney dans le sprint final

lundi 5 novembre 2012 23h17
 

par John Whitesides

WASHINGTON (Reuters) - A J-1, Barack Obama et Mitt Romney ont jeté lundi leurs dernières forces dans le sprint final de l'élection présidentielle américaine pour tenter de convaincre les indécis et mobiliser leurs troupes pour un scrutin où ils font quasiment jeu égal.

En ce dernier jour de campagne, le démocrate et le républicain ont poursuivi leur course effrénée dans les "Swing States", ces Etats pivots où se jouera l'élection de mardi.

Barack Obama concluait sa campagne dans le Wisconsin, l'Ohio et l'Iowa, trois Etats dans lesquels il bénéficie d'une très légère avance dans les sondages et qui, ajoutés à ceux déjà considérés comme acquis, suffiraient à lui assurer les 270 voix nécessaires au sein du collège électoral pour être réélu (1).

Il effectuera son ultime sortie de campagne dans l'Iowa, Etat symbolique s'il en est de la conquête de la Maison blanche par le candidat démocrate : c'est là, en janvier 2008, qu'il avait frappé les esprits en remportant les caucus organisés dans cet Etat, première étape des primaires démocrates qui allaient aboutir, dix mois plus tard, à son succès.

Mitt Romney, quant à lui, a jeté son dévolu sur la Virginie et la Floride, deux Etats qu'il doit absolument accrocher à son tableau de chasse pour avoir une chance de l'emporter, avant de se rendre dans l'Ohio, Etat le plus disputé et synonyme d'accession à la Maison blanche lors des dix derniers scrutins.

Le candidat républicain devait conclure sa journée-marathon dans le New Hampshire, où il a lancé sa candidature l'an dernier.

"Demain, vous avez un choix à faire, c'est un choix entre deux visions différentes de l'Amérique", a lancé Barack Obama à une foule enthousiaste "chauffée" par le chanteur Bruce Springsteen à Madison, dans le Wisconsin.

"Cela n'est pas si compliqué: nous avons appliqué nos idées, elles ont marché, l'économie s'est redressée, nous avons créé des emplois, les déficits ont été réduits. Nous avons essayé leurs idées, elles n'ont pas marché. Il n'y a pas eu de croissance, pas eu autant de créations d'emplois, et le déficit s'est accru."   Suite...

 
<p>Barack Obama et Mitt Romney ont abord&eacute; dimanche le sprint final de la pr&eacute;sidentielle am&eacute;ricaine pour tenter de convaincre les derniers ind&eacute;cis et mobiliser leurs troupes &agrave; 48 heures d'un scrutin dans lequel ils font quasiment jeu &eacute;gal. /Photos prises le 4 novembre 2012/REUTERS/Eric Thayer/Brian Snyder/Jason Reed</p>