Le PCF menace de ne pas voter le budget 2013

dimanche 4 novembre 2012 09h53
 

PARIS (Reuters) - Les parlementaires communistes ne voteront pas le budget 2013 et la loi de financement de la Sécurité sociale s'ils n'obtiennent pas un certain nombre d'amendements, menace le secrétaire national du PCF dans une interview au Journal du Dimanche.

Les élus communistes demandent notamment un renforcement de l'impôt sur la fortune, l'abandon des concessions faites en matière de taxation des plus-values de cession d'entreprise et une revalorisation des tranches de l'impôt sur le revenu.

"Sur aucun de ces amendements nous n'avons été entendus. Nous allons à nouveau les proposer au Sénat. Si des progrès significatifs ne sont pas enregistrés, nous serons conduits à maintenir notre abstention", dit Pierre Laurent.

Le 23 octobre, les députés communistes et leurs alliés du Parti de gauche se sont abstenus lors du vote du volet recettes du budget 2013 à l'Assemblée.

Pierre Laurent juge par ailleurs "très inquiétant" le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2013.

"Si nous n'obtenons pas des modifications importantes au Sénat, nous voterons contre", dit-il.

La fronde des élus communistes a déjà été à l'origine la semaine passée du rejet par le Sénat d'une proposition de loi socialiste instaurant une tarification progressive de l'énergie.

Le rejet mercredi par la commission des finances du Sénat, toujours avec les voix communistes, du projet de loi de programmation des finances publiques 2012-2017, a montré qu'il ne s'agissait pas d'un mouvement d'humeur isolé.

"Il y a besoin d'un nouvel élan vers la gauche. Et rapidement", dit Pierre Laurent. "Si (le Premier ministre) Jean-Marc Ayrault veut mener une politique de gauche, il aura plus besoin des communistes que des professionnels du dividende."

"La politique du gouvernement n'est pas à la hauteur de la crise. Il faut des réformes de gauche plus importantes", ajoute-t-il. "Si le gouvernement n'entend pas cette exigence, il aura un problème non pas avec les communistes mais avec les salariés qui ont voté pour le changement."

Emmanuel Jarry, édité par Pascal Liétout

 
<p>Les parlementaires communistes ne voteront pas le budget 2013 et la loi de financement de la S&eacute;curit&eacute; sociale s'ils n'obtiennent pas un certain nombre d'amendements, menace le secr&eacute;taire national du PCF Pierre Laurent dans une interview au Journal du Dimanche. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>