Retour partiel du courant à Manhattan, le carburant manque

samedi 3 novembre 2012 14h38
 

par Emily Flitter et Michelle Nichols

NEW YORK (Reuters) - Les immeubles du bas Manhattan se sont éclairés tôt samedi matin pour la première fois depuis le passage de l'ouragan Sandy dans le nord-est des Etats-Unis alors que des milliers de personnes victimes de la tempête dans le New Jersey et ailleurs restaient toujours privées d'électricité, dans l'attente de l'intervention des secours.

Le retour de l'électricité s'est accompagné d'un ravitaillement en essence dirigé vers les zones côtières dévastées par la tempête et vers les automobilistes dont la patience a été mise à rude épreuve par le rationnement d'essence en plein effort de reconstruction.

La compagnie d'électricité Consolidated Edison, qui fait face à ce qu'elle a qualifié de pire catastrophe naturelle de son histoire, a rétabli le courant dans des quartiers tels que Wall Street, Chinatown et Greenwich Village aux premières heures du jour, laissant encore 11.000 clients dans le noir à Manhattan.

"Il y a assez de lumière et d'activité pour faire sortir beaucoup de gens dans les rues et se débarrasser de ce décor de cinéma qui fait penser à une sorte de ville fantôme ou de film d'horreur", a déclaré le porte-parole d'Edison Consolidated, Bob McGee, sur la chaîne NY1.

Mais les habitants de la côte Est pourraient bien faire face à un nouveau problème de taille alors qu'une vague de froid est annoncée à New York et ses environs en début de semaine prochaine avec des températures inférieures à 2-4°C.

Une pénurie de combustible de chauffage conjuguée au fait que de nombreux foyers restent privés de courant risquent de laisser sans chauffage de nombreuses personnes à New York, dans le New Jersey et dans le Connecticut.

A trois jours de l'élection présidentielle, environ trois millions de foyers et d'entreprises restent privées de courant dans une région bouleversée par les dégâts causés par l'ouragan et confrontée à de longues files d'attente aux pompes à essence, douloureuse réminiscence de la pénurie de carburant des années 1970. Des victimes de la tempête en colère se demandaient quand le retour à la normale interviendrait.

Décidée à mettre un terme à la pénurie d'essence, l'administration Obama a ordonné l'achat de plus de 45 millions de litres d'essence sans plomb et de 38 millions de litres de diesel qui seront acheminés par camion vers New York et le New Jersey afin d'être distribués.

Le gouvernement a annoncé qu'il allait mobiliser ses réserves stratégiques en diesel pour ceux qui en ont besoin en priorité. Il a dérogé aux règles interdisant aux navires battant pavillon étranger de transporter de l'essence, du diesel et d'autres produits en provenance du golfe du Mexique vers les ports du Nord-Est.

Juliette Rabat pour le service français

 
<p>Un quartier r&eacute;sidentiel priv&eacute; de courant &agrave; Brighton Beach, &agrave; New York, vendredi. Les immeubles du bas Manhattan se sont &eacute;clair&eacute;s t&ocirc;t samedi matin pour la premi&egrave;re fois depuis le passage de l'ouragan Sandy dans le nord-est des Etats-Unis alors qu'environ trois millions de foyers et d'entreprises restaient priv&eacute;s d'&eacute;lectricit&eacute;, dans l'attente de l'intervention des secours.</p>