Mgr Vingt-Trois sonne la charge sur le mariage gay

samedi 3 novembre 2012 14h25
 

Répétition , précision nom du cardial au 2e paragraphe.

par Jean Décotte

LOURDES, Hautes-Pyrénées (Reuters) - Le cardinal-archevêque de Paris a ouvert samedi l'assemblée des évêques de France par une charge contre le mariage homosexuel taxé de "supercherie" à quatre jours de l'examen prévu d'un projet de loi autorisant cette union en conseil des ministres.

Mgr André Vingt-Trois, qui préside la Conférence des évêques de France, qui tient son assemblée plénière jusqu'à jeudi à Lourdes (Hautes-Pyrénées), s'est érigé en défenseur des enfants pour "alerter" les Français. Il a demandé l'organisation d'un large débat sur la question.

"Imposer, dans le mariage et la famille où la parité est nécessaire et constitutive, une vision de l'être humain sans reconnaître la différence sexuelle serait une supercherie qui ébranlerait un des fondements de notre société et instaurerait une discrimination entre les enfants", a-t-il dit dans son discours d'ouverture adressé aux évêques.

Il a ensuite précisé sa pensée lors d'une conférence de presse, jugeant que "ce serait une supercherie de faire croire aux enfants que deux parents d'un même sexe pourraient les avoir engendrés".

Le prélat a appelé les chrétiens à "saisir leurs élus" pour témoigner de leur opposition au projet de loi . "Je demande que tout le monde réfléchisse et prenne conscience de la gravité de ce qui est en train de se mettre en route", a-t-il précisé dans une interview accordée à BFM-TV.

Il a estimé que descendre dans la rue était une option possible, alors que des associations catholiques appellent à manifester le 18 novembre à Paris.

"Ça fait partie des moyens d'expression démocratique. S'ils pensent que c'est un bon moyen efficace de se faire entendre, pourquoi pas?" a-t-il dit devant les journalistes.   Suite...

 
<p>Ouvrir le mariage aux couples de m&ecirc;me sexe serait une "supercherie" qui instaurerait une discrimination entre les enfants, a estim&eacute; samedi l'archev&ecirc;que de Paris, Mgr Andr&eacute; Vingt-Trois, en ouverture de l'assembl&eacute;e des &eacute;v&ecirc;ques de France. /Photo prise le 1er octobre 2012/REUTERS/R&eacute;gis Duvignau</p>