Le plan Pégase déclenché à Paris après des retards de TGV

mardi 29 mai 2012 07h52
 

PARIS (Reuters) - La préfecture de police de Paris a déclenché le "plan Pégase" dans la nuit de lundi à mardi dans la capitale après que des incidents ont entraîné des retards importants de TGV, touchant plusieurs milliers de voyageurs.

"Nous avons eu une journée noire avec un suicide qui a touché la ligne Sud-Est reliant Paris et Marseille et un arrachement de caténaire près de Tours", a déclaré Michel Pronost, porte-parole de la SNCF. "Le suicide s'est produit au sud de Valence vers 17H00 et a paralysé cinq TGV entrainant des retards de deux à trois heures."

"Nous sommes très inquiets de la progression des suicides, a-t-il ajouté. Depuis samedi, nous en avons enregistré 12 sur l'ensemble du territoire." Au total, plus de 5.000 Franciliens ont été touchés par ces retards de trains.

Le "plan Pégase" (Plan contre l'engorgement des gares en situation exceptionnelle) permet de renforcer après 23 heures les transports en commun, en particulier les bus, mais aussi les taxis, dans les gares concernées par des retards de trains.

Hélène Duvigneau

 
<p>La pr&eacute;fecture de police de Paris a d&eacute;clench&eacute; le "plan P&eacute;gase" dans la nuit de lundi &agrave; mardi dans la capitale apr&egrave;s que des incidents ont entra&icirc;n&eacute; des retards importants de TGV, touchant plusieurs milliers de voyageurs. /Photo d'archives/REUTERS/Jean-Paul P&eacute;lissier</p>