Légère hausse de la confiance des ménages en mai

vendredi 25 mai 2012 10h35
 

PARIS (Reuters) - L'indice de confiance des ménages a gagné un point en mai en France par rapport à avril, annonce l'Insee vendredi.

L'indicateur synthétique ressort à 90 contre 89 en avril (révisé à la hausse d'un point) et reste nettement inférieur à sa moyenne de longue période calée à 100.

Les 19 économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un indice à 89.

En mai, l'opinion des ménages sur leur situation financière personnelle passée progresse de trois points à -23, précise l'Insee dans un communiqué.

Celle sur leur situation financière personnelle future progresse d'un point à -16.

L'opinion des ménages sur leur capacité d'épargne actuelle s'améliore de 5 points, et celle sur leur capacité à épargner dans les mois à venir progresse de 2 points, restant légèrement supérieure à sa moyenne de longue période.

Les ménages sont moins nombreux à considérer qu'il est opportun d'épargner : après avoir nettement augmenté en avril (+13 points), le solde se contracte de 8 points, restant supérieur à sa moyenne de longue période.

L'opinion des ménages sur le niveau de vie futur continue de se redresser (+4 points), portant la hausse cumulée à 29 points depuis novembre 2011.

Les ménages sont moins nombreux à anticiper une augmentation du chômage (-5 points) mais l'indicateur reste sensiblement au-dessus de sa moyenne de long terme. Ils sont plus nombreux à penser que l'inflation a reculé (-11 points).

Cet indicateur tranche avec ceux publiés jeudi qui montrent une contraction de l'activité dans le secteur privé et une dégradation du climat des affaires.

Jean-Baptiste Vey, édité par Patrick Vignal

 
<p>LE MORAL DES M&Eacute;NAGES</p>