Elections législatives le 12 septembre aux Pays-Bas

mercredi 25 avril 2012 17h12
 

par Sara Webb et Gilbert Kreijger

AMSTERDAM (Reuters) - La reine Beatrix des Pays-Bas a demandé au Premier ministre, Mark Rutte, de dissoudre la chambre basse du parlement afin de permettre la tenue d'élections législatives le 12 septembre.

Cette décision, annoncée par un communiqué du gouvernement mercredi, fait suite à l'éclatement de la coalition au pouvoir, incapable de s'entendre sur des mesures d'austérité budgétaire.

Elle ouvre une période d'instabilité politique dans l'un des pays les plus solides financièrement de la zone euro, et l'un des quatre derniers à toujours bénéficier d'un triple A de la part des agences de notation.

Le gouvernement sortant ayant été l'un des plus fervents partisans de la rigueur budgétaire au sein de la zone euro, cette décision constitue en outre un facteur supplémentaire d'inquiétude pour les investisseurs, qui doutent de la capacité des Européens à surmonter le poids de leurs dettes.

La coalition soutenant depuis septembre 2010 le gouvernement minoritaire de Mark Rutte a éclaté en raison du rejet par le parti islamophobe et eurosceptique de Geert Wilders de mesures d'austérité destinées à ramener le déficit public sous la barre des 3% du produit intérieur brut.

Mark Rutte a sollicité mardi le soutien de l'opposition afin d'entériner ces mesures censées ramener les comptes publics des Pays-Bas dans les clous fixés par le pacte de stabilité de l'Union européenne.

Les principaux partis d'opposition ont cependant refusé son paquet de 14 à 16 milliards d'euros d'économies. Le Premier ministre dispose désormais de moins d'une semaine pour tenter de convaincre de plus petites formations afin de pouvoir présenter son plan budgétaire à l'Union européenne avant le 30 avril.

DÉBAT AU PARLEMENT JEUDI   Suite...

 
<p>Lors d'un d&eacute;bat au Parlement n&eacute;erlandais &agrave; La Haye, lundi. La reine des Pays-Bas a demand&eacute; au Premier ministre Mark Rutte de dissoudre le parlement afin de permettre la tenue d'&eacute;lections l&eacute;gislatives anticip&eacute;es le 12 septembre. /Photo prise le 24 avril 2012/REUTERS/Paul Vreeker/United Photos</p>