Nicolas Sarkozy doute que Jacques Chirac vote François Hollande

mardi 17 avril 2012 12h34
 

PARIS (Reuters) - L'ancien président Jacques Chirac entend selon un de ses proches voter pour le candidat socialiste François Hollande à l'élection présidentielle, une affirmation dont doute Nicolas Sarkozy.

L'ex-chef de l'Etat (1995-2007), âgé de 79 ans, avait déjà exprimé cette intention devant les caméras en juin 2011, en présence de François Hollande, mais son entourage avait alors parlé de "blague corrézienne".

Jean-Luc Barré, un historien et écrivain qui a aidé Jacques Chirac à rédiger ses mémoires, a pourtant déclaré mardi à Reuters que Jacques Chirac ne donnait pas dans l'humour.

"Il ne le dit pas qu'à moi, il le dit à absolument toutes les personnes qu'il voit. Ce n'est pas un secret. Je le vois suffisamment pour dire qu'il persiste et signe (...). Ça n'est pas un secret d'Etat", a-t-il dit, confirmant des propos tenus dans un entretien au Parisien.

Nicolas Sarkozy a réagi sur France Inter en estimant qu'on prêtait à Jacques Chirac des intentions qu'il n'avait pas et a fait allusion à une santé jugée fragile.

"Je pense que la meilleure façon de respecter Jacques Chirac dans les difficultés qui sont les siennes, c'est d'essayer de ne pas le faire parler et qu'il ne soit pas instrumentalisé dans un sens ou dans un autre par son entourage", a-t-il dit.

"Ça serait la meilleure façon de prouver son amour à l'ancien président et son respect pour l'ancien président", a-t-il ajouté, se disant "un peu triste".

L'inimitié entre Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy remonte à l'époque de l'élection présidentielle de 1995, où le second a soutenu Edouard Balladur.

Les tensions entre les deux hommes ont aussi été fortes pendant la période 2002-2007, lorsque Nicolas Sarkozy, ministre de l'Intérieur et de l'Economie, soupçonnait Dominique de Villepin, homme de confiance de Jacques Chirac, de conspirer pour l'empêcher de se présenter à la présidentielle.   Suite...

 
<p>L'ancien pr&eacute;sident Jacques Chirac entend selon un de ses proches voter pour le candidat socialiste Fran&ccedil;ois Hollande &agrave; l'&eacute;lection pr&eacute;sidentielle, une affirmation dont doute Nicolas Sarkozy. Jean-Luc Barr&eacute;, un historien et &eacute;crivain qui a aid&eacute; Jacques Chirac &agrave; r&eacute;diger ses m&eacute;moires, a confirm&eacute; &agrave; Reuters ses propos tenus dans un entretien au Parisien. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>