Pour Mélenchon, les paysans "se trompent" en votant à droite

mercredi 29 février 2012 17h44
 

par Chine Labbé

PARIS (Reuters) - Jean-Luc Mélenchon a arpenté mercredi les allées du Salon de l'agriculture pendant près de trois heures pour tenter de rallier à sa cause un électorat ancré à droite.

Nicolas Sarkozy arrive largement en tête des intentions de vote des agriculteurs avec 40% des suffrages, devant le centriste François Bayrou (18%) et la présidente du Front national Marine Le Pen (15%), selon un récent sondage OpinionWay-Fiducial pour Le Figaro.

Mais le candidat du Front de gauche à la présidentielle, crédité de 7% des intentions de vote dans cette catégorie de la population (environ 2 points de moins par rapport à sa moyenne nationale), veut croire que le vent est en train de tourner.

"Je pense qu'on va avoir de bons suffrages de notre côté parce que les paysans sont en train d'ouvrir les yeux et ils comprennent que la politique libérale est une catastrophe pour eux", dit-il en tentant de se frayer un chemin dans la cohue.

"Bien sûr qu'il y a beaucoup de paysans qui votent à droite, mais quelle erreur, comme ils se trompent."

Accompagné d'Yves-Marie Le Bourdonnec, un boucher "en colère" qui a déclaré la guerre à "la mauvaise viande" dans son livre "L'Effet boeuf" et qui lui a récemment apporté son soutien, Jean-Luc Mélenchon assure que son programme agricole est "le plus léché, le plus complet, le plus méthodique".

Il prône un "nouveau modèle agricole" avec une transition écologique et une "agriculture socialisée" armée de quotas.

Le député européen se défend d'ailleurs de ne pas être à l'aise parmi les vaches et les chèvres. "Dans la presse, je faisais la page Jura rural, je connais ça par coeur", lance-t-il en référence à son passé de journaliste régional.   Suite...

 
<p>Jean-Luc M&eacute;lenchon a arpent&eacute; mercredi les all&eacute;es du Salon de l'agriculture pendant pr&egrave;s de trois heures pour tenter de rallier &agrave; sa cause un &eacute;lectorat ancr&eacute; &agrave; droite. "Bien s&ucirc;r qu'il y a beaucoup de paysans qui votent &agrave; droite, mais quelle erreur, comme ils se trompent", a d&eacute;clar&eacute; le d&eacute;put&eacute; europ&eacute;en. /Photo d'archives/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>