Marine Le Pen persiste et signe sur la viande halal

mardi 21 février 2012 09h38
 

PARIS (Reuters) - La candidate du Front national à la présidentielle Marine Le Pen a poursuivi mardi ses allégations sur un supposé monopole de la viande halal en Ile-de-France, éventualité qu'elle présente comme une tromperie et un danger sanitaire.

La présidente du FN a recentré sa campagne sur ses thèmes plus traditionnels depuis l'entrée en campagne de Nicolas Sarkozy, qui paraît la distancer dans les sondages pour l'accès au second tour de l'élection.

Marine Le Pen a assuré sur France Inter qu'elle introduirait une action en justice pour "tromperie" concernant le fait que selon elle, la viande distribuée en région parisienne soit exclusivement halal - labellisée officiellement par une autorité religieuse musulmane - notion qu'elle ramène au fait que les bovins seraient tous abattus selon le rite musulman.

"Le fait qu'une majorité de Français soit trompés sur ce qu'ils achètent, ce n'est pas une polémique anodine", a-t-elle dit. Elle soutient que 100% des abattoirs de boeufs en Ile-de-France pratiquent l'abattage selon les prescriptions musulmanes, et que "40 à 45% de la viande consommée en Ile de France provient de ces abattoirs".

"100% de la viande abattue en Ile-de-France est halal, 100% de la viande distribuée est suspecte d'avoir été abattue selon un rituel religieux, et moi, je ne suis pas de cette religion", a-t-elle dit.

La viande halal ne serait par ailleurs pas saine, ajoute-t-elle. "En plus de tout ce que je vous dis, il y a un danger sanitaire qui a été explicité par des gens éminemment sérieux qui ont fait des études sur ce sujet".

Nicolas Sarkozy s'est rendu mardi matin au marché de Rungis pour contester ces allégations. . Les professionnels de la viande déclarent que la proportion de viande halal est de 2% en Ile-de-France.

Thierry Lévêque, édité par Patrick Vignal

 
<p>La candidate du Front national &agrave; la pr&eacute;sidentielle Marine Le Pen a poursuivi mardi ses all&eacute;gations sur un suppos&eacute; monopole de la viande halal en Ile-de-France, &eacute;ventualit&eacute; qu'elle pr&eacute;sente comme une tromperie et un danger sanitaire. /Photo prise le 18 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Pascal Rossignol</p>