Retour à Rungis pour Nicolas Sarkozy, qui tacle Marine Le Pen

mardi 21 février 2012 12h19
 

par Emmanuel Jarry

RUNGIS, Val-de-Marne (Reuters) - Nicolas Sarkozy est revenu mardi avant l'aube sur un des lieux de sa campagne présidentielle de 2007, le marché de Rungis, pour saluer la France "qui travaille dur" et dénoncer une polémique sur la viande halal.

Arrivé à 6h20 au pavillon de la viande, le chef de l'Etat a arpenté plus d'une heure durant les allées de ce marché de gros de la viande de boucherie et de la volaille, au sud de Paris, avant de prendre le petit-déjeuner avec des professionnels.

"Je vais à la rencontre des gens qui travaillent dur", a déclaré le président, candidat à un second mandat.

Il avait un autre message à délivrer après les propos de la candidate du Front national à l'élection présidentielle, Marine Le Pen, selon qui la viande distribuée en Ile-de-France serait abattue selon le rite musulman, "à l'insu du consommateur".

"Il y a toujours des gens qui veulent se faire remarquer en faisant des polémiques sur le dos d'autres qui travaillent, qui ont gagné la confiance du consommateur", a-t-il déclaré.

Nicolas Sarkozy a déclaré que la consommation de viande halal et kascher en Ile-de-France représentait 2,5% des 200.000 tonnes de viande consommée dans la région capitale.

"Est-ce que vraiment ça vaut le coup de faire une polémique pour ça?" a-t-il demandé. "Qu'est-ce qu'on veut? Miner la confiance du consommateur? Mentir? Pourquoi?"

"Il y a vraiment des choses dont on doit débattre. Mais aller jeter la suspicion sur des artisans, sur des commerçants, sur des éleveurs (...) pour gagner quelques voix, est-ce que c'est à la hauteur du débat? Je ne pense pas."   Suite...

 
<p>Le candidat Nicolas Sarkozy a critiqu&eacute; mardi une pol&eacute;mique sur la viande halal "qui n'a pas lieu d'&ecirc;tre" lors d'une visite matinale chez les professionnels de la boucherie du march&eacute; de Rungis, au sud de Paris. /Photo prise le 21 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Philippe Wojazer</p>