Treize morts dans la fusillade sur une base militaire au Texas

vendredi 6 novembre 2009 21h07
 

par Erwin Seba

KILLEEN, Texas (Reuters) - Le bilan de la fusillade déclenchée par un psychiatre de l'armée sur la grande base de l'US Army de Fort Hood, au Texas, s'est alourdi vendredi à 13 morts, un des 30 blessés, une femme, ayant succombé dans la nuit.

D'abord donné pour mort après avoir été touché de quatre balles, le tireur présumé est inconscient mais encore en vie et placé sous respirateur artificiel, a précisé la chaîne de télévision américaine au lendemain de ce carnage.

Il s'agit du commandant Nidal Malik Hasan, un musulman de 39 ans né aux Etats-Unis, qui était chargé de s'occuper de blessés revenus de théâtres d'opérations ou de la préparation psychologique des soldats qui s'apprêtaient à y partir.

"Notre enquête est en cours mais les premiers éléments indiquent qu'il n'y a eu qu'un seul tireur", a dit le général Bob Cone, porte-parole de cette base qui est un élément essentiel du dispositif américain d'intervention à l'étranger. Il avait évoqué dans un premier temps l'interpellation de deux autres suspects.

Interrogé sur le possible caractère terroriste de cette fusillade, il a répondu: "Je ne pourrais pas l'exclure mais à cet instant les preuves n'abondent pas en ce sens."

Hasan était arrivé en avril dernier à Fort Hood et devait partir pour l'Afghanistan, où l'armée américaine est en guerre depuis la fin 2001 contre les taliban et des combattants d'Al Qaïda. Selon un de ses cousins, Nader Hasan, il se plaignait, en tant que musulman, d'être victime de harcèlement moral de la part d'autres militaires. En outre, a témoigné ce cousin, il redoutait d'être envoyé à l'étranger. "Nous savions depuis plus de cinq ans que c'était sans doute son pire cauchemar."

Il a exercé la fonction de psychiatre au Centre médical de l'armée Walter Reed, à Washington, où sont soignés les blessés graves.

OBAMA "TERRIFIÉ"   Suite...