19 mai 2017 / 11:44 / dans 4 mois

Un "parachutage" gagnant pour Mélenchon à Marseille, selon un sondage

Le choix de Jean-Luc Mélenchon d'être candidat aux élections législatives des 11 et 18 juin dans la 4e circonscription de Marseille pourrait être un choix gagnant, selon un premier sondage qui le place largement en tête des intentions de vote. /Photo prise le 11 mai 2017/REUTERS/Jean-Paul Pelissier

MARSEILLE (Reuters) - Le choix de Jean-Luc Mélenchon d‘être candidat aux élections législatives des 11 et 18 juin dans la 4e circonscription de Marseille pourrait être un choix gagnant, selon un premier sondage qui le place largement en tête des intentions de vote.

Selon une enquête Harris Interactive pour France Télévision diffusé jeudi soir, le leader de La France insoumise recueillerait 33% des intentions de vote au premier tour, loin devant la candidate de la République en marche (26%), Corinne Versini.

Il distancerait encore davantage le député socialiste sortant, Patrick Mennucci, qui n’engrangerait que 13% des voix, tandis que les candidates du Front national (12%) des Républicains/UDI (9%) seraient réduites à un rôle de figuration.

Patrick Mennucci a dit “n’accorder que peu d’importance à ce sondage” sur l’antenne de France Bleu Provence.

Au second tour, Jean-Luc Mélenchon s’imposerait en duel face à Corinne Versini, seule hypothèse testée, avec 56% des intentions de vote contre 44% à son adversaire.

Ce premier sondage semble légitimer le choix du leader de La France Insoumise de se présenter sur une circonscription populaire, un bastion historique de la gauche qui regroupe les 1er, 2e et 3e arrondissements de Marseille et une partie des 5 et 6e arrondissement de la ville.

Jean-Luc Mélenchon y était arrivé en tête avec 39,09% des voix au premier tour de la présidentielle.

Le député européen, qui partage son temps entre Marseille et Paris, a clairement dit vouloir mener une “élection de politique nationale” avec un programme “pour gérer le pays”.

“Je vais essayer d’être un peu partout pour aider les copains”, dit-il volontiers. “C’est la première fois qu’une élection législative est aussi ouverte”.

Le chef de file de La France insoumise, qui entend devenir une force d‘opposition importante avec son mouvement, préfère ne faire aucun pronostic sur l’issue finale du scrutin.

“On espère un maximum de députés, je suis un professionnel de l’optimisme”, a-t-il affirmé mercredi à la sortie du dépôt de ses listes pour les Bouches-du-Rhône.

Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below