Début de l'érection d'une barrière anti-migrants à Calais

vendredi 14 novembre 2014 16h07
 

LILLE (Reuters) - L’installation de barrières de protection de plus de quatre mètres de haut surmontées de barbelés a commencé dans la zone portuaire de Calais pour tenter d’empêcher le passage de migrants, a annoncé vendredi la préfecture du Pas-de-Calais.

L’annonce de la pose de plusieurs kilomètres de barrières avait été faite le 20 septembre par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui avait précisé que le Royaume-Uni participerait à hauteur de 15 millions d'euros sur trois ans à la sécurisation du port et de sa rocade d'accès.

Cette installation de protection est l’une des mesures prises par les autorités devant l’afflux du nombre de migrants, avec l’augmentation du nombre de policiers et la création d’un accueil de jour pour les candidats au passage au Royaume-Uni.

Ce centre doté d'un budget annuel de trois millions d'euros et géré par une association devrait être opérationnel au début du mois de janvier. Il mettra à disposition des migrants des sanitaires et un lieu pour la distribution de repas.

Le nombre de migrants tentant de rejoindre le Royaume-Uni a augmenté depuis plusieurs mois pour atteindre le nombre de 2.300, selon les derniers chiffres donnés par la préfecture.

(Pierre Savary, édité par Yves Clarisse)

 
L’installation de barrières de protection de plus de quatre mètres de haut surmontées de barbelés a commencé dans la zone portuaire de Calais pour tenter d’empêcher le passage de migrants. /Photo prise le 23 octobre 2014/REUTERS/Pascal Rossignol