Démonstration de force de Macron, "candidat du travail"

samedi 10 décembre 2016 18h38
 

par Michel Rose

PARIS (Reuters) - Conforté par les sondages dans sa position de troisième homme de l'élection présidentielle de 2017, Emmanuel Macron a fait samedi une démonstration de force en organisant un meeting géant à Paris, où il a déroulé son programme de "candidat du travail".

"Nous sommes ensemble ce soir 15.000", a lancé l'ancien ministre de l'Economie à la foule réunie au Parc des Expositions de la capitale, le plus grand meeting à ce jour de sa campagne entamée le 16 novembre par l'annonce de sa candidature. Un chiffre qui correspond à la capacité maximale de la salle.

"Il n'y a pas de fatalité, il y a une espérance", a-t-il déclaré dans un discours prononcé sur un ton enflammé. "Ce rêve fou, vous êtes en train de le réaliser."

Après le triomphe de François Fillon à la primaire de la droite et du centre, Emmanuel Macron est mesuré à la troisième place dans les sondages, derrière l'ancien Premier ministre et la présidente du FN Marine Le Pen, mais devant Manuel Valls, qui a quitté Matignon la semaine dernière pour se lancer, et le candidat de "La France insoumise", Jean-Luc Mélenchon.

L'ancien ministre de François Hollande, qui a refusé de participer à la primaire organisée par le PS, s'est présenté comme le rassembleur d'un vaste courant progressiste avec son mouvement En marche! qui compte selon lui 120.000 adhérents.

"Je suis le candidat du travail", a-t-il dit en refusant l'idée selon laquelle la robotisation en sonnerait le glas.

Il propose de continuer à réduire le coût du travail pour les entreprises mais le crédit d'impôt compétitivité-emploi (Cice), créé sous le quinquennat en cours pour améliorer la compétitivité des entreprises, sera transformé en allègement pérenne de 6 points pour toutes les entreprises.

La durée légale du temps de travail resterait de 35 heures, mais les modalités d'application seraient fixées par des négociations de branches ou d'entreprises.   Suite...

 
Conforté par les sondages dans sa position de troisième homme de l'élection présidentielle de 2017, Emmanuel Macron a fait samedi une démonstration de force en organisant un meeting géant à Paris, où il a déroulé son programme de "candidat du travail". /Photo prise le 1er décembre 2016/REUTERS/Jacky Naegelen