Manuel Valls mobilise hommes et moyens contre le terrorisme

mercredi 21 janvier 2015 14h55
 

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a décrété mercredi une "mobilisation générale" contre le terrorisme, annonçant la création de 2.680 emplois et le déblocage de 736 millions d'euros sur trois ans pour mieux lutter contre une menace qui "pèse en permanence".

Deux semaines après les attentats djihadistes qui ont fait 17 morts à Paris, le Premier ministre a présenté un train de mesures visant à mieux lutter contre les filières suspectes, notamment via internet et dans les prisons, évaluant à "près de 3.000" le nombre de personnes à surveiller.

"Au total, au cours des trois prochaines années, ce sont donc 2.680 emplois supplémentaires qui seront consacrés à la lutte contre le terrorisme dans les services régaliens de l'Etat et dans les juridictions", a déclaré Manuel Valls lors d'une conférence de presse à l'issue du conseil des ministres.

Depuis la semaine dernière, 10.500 militaires sont déployés sur tout le territoire. Le gouvernement a par ailleurs renoncé à supprimer 7.500 postes sur les 25.800 réductions prévues dans la Loi de programmation militaire 2015-2019.

Sur les 1.400 emplois créés au ministère de l'Intérieur, 1.100 renforceront les services de renseignement. Sont aussi annoncés 950 postes à la Justice, 250 à la Défense et 80 au ministère des Finances, dont 70 aux douanes.

Côté financement, 425 millions d'euros de crédits d'investissement, d'équipement et de fonctionnement ont été débloqués sur trois ans, dont 233 pour le ministère de l'Intérieur et 181 millions pour la Justice.

En incluant la masse salariale, "toutes ces mesures représenteront un montant d’environ 736 millions d’euros sur les trois prochaines années, dont 246 millions en 2015", précise-t-on dans le compte rendu du conseil des ministres.

Manuel Valls a précisé que ces investissements seraient compensés par des économies, les effectifs globaux de l'Etat restant stables au nom du "sérieux budgétaire", et que les engagements au niveau européen seraient respectés.

Le Premier ministre a confirmé la création d'un fichier de personnes déjà condamnées pour terrorisme sur le modèle de ce qui existe pour le suivi des pédophiles et la création de cinq quartiers réservés aux détenus radicalisés.   Suite...

 
Deux semaines après les attentats qui ont endeuillé la France, le gouvernement a décrété mercredi une "mobilisation générale" contre le terrorisme, annonçant la création de 2.680 emplois et le déblocage de 736 millions d'euros sur trois ans pour mieux lutter contre une menace qui "pèse en permanence".  /Photo prise le 21 janvier 2015/REUTERS/Philippe Wojazer (FRANCE  - Tags: POLITICS CRIME LAW)