Le tueur de Montrouge détiendrait des otages porte de Vincennes

vendredi 9 janvier 2015 15h36
 

PARIS (Reuters) - Un homme armé a pris plusieurs personnes en otage vendredi à la mi-journée dans un supermarché casher de la porte de Vincennes, dans le XIIe arrondissement de Paris, et est soupçonné d'être le tueur d'une jeune policière, la veille à Montrouge.

Le ministère de l'Intérieur a démenti des informations de presse selon lesquelles deux personnes auraient perdu la vie dans l'attaque du magasin Hyper Cacher mais de sources proches de la police on fait état d'un blessé par balle.

Le procureur de la République de Paris n'a guère laissé planer de doute sur l'existence d'un possible lien avec la tuerie de Charlie Hebdo, qui a fait 12 morts mercredi et dont les deux auteurs présumés sont cernés dans une imprimerie située dans une commune de Seine-et-Marne, à une quarantaine de kilomètres de Paris.

Il a immédiatement annoncé que la section antiterroriste du parquet de Paris ouvrait une enquête et que la sous-direction antiterroriste de la police nationale, ainsi que la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI), étaient saisies.

La préfecture de police a pour sa part lancé un appel à témoins visant Amedy Coulibaly, 33 ans, de type africain, et une femme, Hayat Boumedienne, 27 ans, soupçonnées d'être impliqués dans la fusillade de jeudi à Montrouge.

Selon des sources policières, un homme armé d'une kalachnikov a fait irruption peu après 13h00 devant le supermarché Hyper Cacher et ouvert le feu, blessant une personne, avant de se retrancher dans le magasin.

Selon le numéro deux du syndicat de policiers Alliance à Paris, Emmanuel Quemener, cet homme retiendrait au moins cinq personnes et répondrait au signalement du tireur qui a abattu la policière à Montrouge.

UN LIEN AVEC LES FRÈRES KOUACHI   Suite...

 
Un homme armé a pris plusieurs personnes en otage vendredi dàns un supermarché casher de la porte de Vincennes, dans le XIIe arrondissement de Paris, et est soupçonné d'être le tueur d'une jeune policière, la veille à Montrouge. /Photo prise le 9 janvier 2015/REUTERS/Charles Platiau