En réplique à Moscou, Kiev annonce vouloir adhérer à l'Otan

vendredi 29 août 2014 18h11
 

par Richard Balmforth

KIEV (Reuters) - Le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, a annoncé vendredi que son gouvernement allait demander au parlement de lancer les procédures d'adhésion de l'Ukraine à l'Otan.

Cette initiative, qui devrait être très mal accueillie à Moscou, intervient au lendemain des accusations de participation ouverte au conflit lancées par Kiev contre la Russie.

Arseni Iatseniouk, qui s'exprimait pendant une réunion gouvernementale, a ajouté que l'Ukraine allait quitter le groupe des non-alignés.

Le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, a réagi en disant "respecter" les décisions de l'Ukraine concernant sa politique sécuritaire et ses choix d'alliance face à ce qu'il a présenté comme une agression russe et une "violation flagrante" de la souveraineté ukrainienne.

Anders Fogh Rasmussen a réitéré ses accusations contre la Russie, à laquelle il a reproché d'intervenir militairement dans l'est de l'Ukraine et de chercher depuis des mois à déstabiliser son voisin.

"Malgré les démentis vides de sens de Moscou, il est désormais clair que des troupes et de l'équipement russes ont franchi la frontière", a déclaré le secrétaire général de l'Otan.

"Ce n'est pas un acte isolé mais une politique dangereuse menée depuis des mois pour déstabiliser l'Ukraine en tant qu'Etat souverain", a-t-il ajouté.

"Les forces russes sont engagées dans des opérations militaires directes à l'intérieur de l'Ukraine (...). La Russie continue de maintenir plusieurs milliers de soldats prêts au combat, à proximité des frontières de l'Ukraine. Il s'agit d'une violation flagrante de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Cela défie tous les efforts diplomatiques en cours pour trouver une solution pacifique", a poursuivi le secrétaire général de l'Otan.   Suite...

 
Militaires ukrainiens réparant un blindé dans la région de Donetsk. Le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a annoncé vendredi que son gouvernement allait demander au parlement de lancer les procédures d'adhésion de l'Ukraine à l'Otan, une initiative, qui devrait être très mal accueillie à Moscou. /Photo prise le 29 août 2014/REUTERS/Gleb Garanich