EA anticipe une forte croissance des jeux vidéos en Chine

mardi 19 février 2008 22h26
 

SHANGHAI (Reuters) - L'éditeur américain de jeux vidéos Electronic Arts s'attend à ce que la Chine rejoigne le Japon et la Corée du sud parmi ses trois principaux marchés en termes de chiffre d'affaires sur la région Asie-pacifique, d'ici deux à trois ans.

EA, qui édite les jeux "Madden NFL", "Les Sims", "FIFA Soccer" et "Need for Speed", s'attend également à ce que la Chine devienne au cours de cette période l'un de ses marchés les plus dynamiques, a dit son responsable pour cette région Jon Niermann.

Electronic Arts, qui a traditionnellement tourné son attention vers des jeux pour des consoles de salon telles que la Xbox de Microsoft ou la PlayStation de Sony, est relativement peu présent en Chine, un pays où les jeux en ligne sont les plus demandés, notamment parce qu'ils sont moins chers.

Les éditeurs américains ont été récemment incités à prendre plus au sérieux ces jeux sur internet après le succès en Amérique du Nord de "World of Warcraft", un jeu multi-joueur en ligne.

Mais une autre raison incite également EA et son concurrent chinois Shanda Interactive Entertainment à préférer les jeux en ligne: dans un pays où les copies illégales sont très répandues, ces jeux sont tout simplement plus difficiles à copier.

Le marché chinois des jeux vidéos connaît une très forte croissance et devrait atteindre les 32 milliards de yuans (3,03 milliards d'euros) d'ici à 2011, selon le cabinet d'études basé à Pékin Analysys International.

Le directeur général de Electronics Arts, John Riccitiello, a déclaré la semaine dernière que son groupe anticipait des bénéfices supérieurs à 6 milliards de dollars (4,07 milliards d'euros) d'ici à l'année fiscale 2011, dont au moins 900 millions de dollars (611 millions d'euros) sur son activité numérique.

"Au vu des chiffres de l'année 2011, l'Asie devra alors prendre une part importante à ces 6 milliards", a estimé Niermann.

Sophie Taylor, version française Julien Toyer

 
<p>L'&eacute;diteur am&eacute;ricain de jeux vid&eacute;os Electronic Arts s'attend &agrave; ce que la Chine rejoigne le Japon et la Cor&eacute;e du sud parmi ses trois principaux march&eacute;s en termes de chiffre d'affaires sur la r&eacute;gion Asie-pacifique, d'ici deux &agrave; trois ans. /Photo d'archives/REUTERS/Chris Pizzello</p>